DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bannon fait son come back en Europe

Vous lisez:

Bannon fait son come back en Europe

Bannon fait son come back en Europe
Taille du texte Aa Aa

C'est sur la scène politique européenne que le sulfureux Steve Bannon fait son come-back. L'ancien conseiller stratégique de Donald Trump était invité en République tchèque pour débattre avec le démocrate Lanny Davis. L'occasion pour cet ultraconservateur qui entend incarner le rejet de l'establishment de se féliciter de la montée du populisme en Europe.

"C'est un révolte mondiale, a assuré l'ancien conseiller stratégique de la Maison-Blanche. Et elle est même plus avancée en Europe. En Italie, on voit des partis populistes de centre-droit et de centre-gauche s'unir pour former un gouvernement d'unité. C'est plus avancé que n'importe où ailleurs. Mais la dynamique sous-jacente de la révolution Trump est plus présente aujourd'hui, plus active aujourd'hui qu'au moment où Donald Trump a été élu."

Après la République tchèque, c'est en Hongrie que se rend Steve Bannon ce mercredi, pour une conférence intitulée "l'avenir de l'Europe".

"L'ancien conseiller stratégique de Donald Trump veut devenir la force motrice du populisme et de l'extrême-droite européens, il veut contribuer à leur succès, et c'est certainement la raison de sa venue en Hongrie", résume le politologue Bulcsu Hunyadi.

Steve Bannon, qui dit considérer le Premier ministre hongrois comme un "héros", a été invité à l'initiative de personnalités proches de Viktor Orban, ce qui a suscité de nombreuses critiques dans la presse nationale.

"Sa visite ici est unique si l'on considère ses autres apparitions durant sa tournée européenne, souligne le journaliste Andras Stumpf. Il n'a pas reçu d'autres invitations d'un parti aussi important que le Fidesz, qui gouverne la Hongrie."

Pour ces soutiens locaux, l'idole des suprémacistes américains a beaucoup à apprendre aux Européens.

"C'est une personnalité intéressante et inspirante, nous dit Zsolt Jeszenszky, un militant. Rien de plus. L'étiquette de "l'alt-right" est un terme générique qui a été créé par ceux qui s'opposent aux opinions qu'il exprime. La gauche adore coller des étiquettes, ils nomment alt-right tout ce qui est différent."

Neuf mois après son limogeage de la Maison-Blanche, Steve Bannon est donc loin d'avoir renoncé à la politique.