DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Macron chez Poutine, malgré tout

Vous lisez:

Macron chez Poutine, malgré tout

E. Macron et V. Poutine à Versailles en mai 2017.
Taille du texte Aa Aa

Leurs retrouvailles ont failli être annulées. Un an après leur première rencontre à Versailles, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se retrouvent à Saint-Petersbourg dans les ors cette fois de la résidence impériale de Pierre le grand.

Malgré leurs profondes divergences sur plusieurs dossiers clés c'est l'accord sur le nucléaire iranien qui pourrait rapprocher Paris et Moscou.

Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères : "Nous avons avec la Russie beaucoup de désaccords (...) Nous avons un désaccord, sur l'Ukraine, sur les procédures d'intimidations, sur les procédures d'ingérence. Nous avons un désaccord sur le chimique. Bref, il faut avoir avec la Russie un dialogue franc mais un dialogue exigeant mais nous avons aussi des intérêts."

Après l'annonce de Donald Trump de son retrait de l'accord sur le nucléaire iranien, les Européens misent désormais sur la Russie pour tenter de sauver cet engagement international.

Mais pour cette spécialiste des relations franco-russes, Vladimir Poutine ne se fait aucune illusion sur ses partenaires.

Tatiana Kastoueva-Jean, Institut français des relations internationales : "Je crois que Vladimir Poutine est très conscient de toutes les faiblesses intrinsèques de l'Occident, des solidarités européennes, des solidarités transatlantiques, et comme l'a dit Emmanuel Macron, il ne faut pas se montrer faible face au président russe, car il s'engouffre tout de suite dans ces faiblesses pour les exploiter en sa faveur."

Au-delà du nucléaire iranien, aucune avancée n'est attendue dans le dossier syrien après le bombardement d'installations chimiques menés par les alliés. Malgré toutes ces crispations, le contact n'est pas rompu. C'est précisément le message que veut faire passer Emmanuel Macron.

Avec Agences