DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La crise italienne irrite les marchés

La crise italienne irrite les marchés
Taille du texte Aa Aa

Les marchés restent fébriles, face à l'incertitude du contexte politique italien. Après l'éphémère Premier ministre Giuseppe Conte, Carlo Cottarelli a été nommé à la tête du gouvernement, mais l'avenir de la botte semble trop en proie aux soubresauts pour parvenir à rassurer les places européennes.

Madrid et Milan ont cédé plus de 3 % à l'ouverture ce mardi.

"Les marchés veulent des certitudes, pas des déclarations", tranche Guido Gennaccari, analyste financier. "Donc, pour les marchés, ces garanties, ce sont des noms, outre Cottarelli, qui sera sûrement favorable à un examen des dépenses et qui sera rigoureux dès aujourd'hui, et jusqu'à ce que nous ayons un autre gouvernement. Nous devons comprendre quelles seront les alliances politiques, parce que s'il y a de nouvelles élections, ce sera avec quel cadre légal et quel calendrier? Quelles alliances ? C'est encore un grand point d'interrogation. Les marchés attendent".

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.