DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Liégeois rendent hommage aux victimes de l'attentat

Vous lisez:

Les Liégeois rendent hommage aux victimes de l'attentat

Les Liégeois rendent hommage aux victimes de l'attentat
Taille du texte Aa Aa

Liège est tout de blanc vêtu ce dimanche. Près de 3000 Belges ont rendu hommage aux trois victimes de l'attentat revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI). Mardi 29 mai, deux policières et un jeune homme de 22 ans ont été abattus en pleine rue dans la ville wallonne.

Des amis et des professeurs de l'étudiant, Cyril Vangriecken, font notamment partie du cortège.

"Cela a été très compliqué pour l'école (...) et pour tous ceux qui connaissaient Cyril, parce que c'était vraiment un garçon admirable et gentil", témoigne très ému Luc Gillet, son professeur d'histoire.

Raphaël Delnoy, un ami du club de pétanque du jeune homme, est à l'initiative de la marche blanche, qu'il a organisée pour Cyril mais aussi pour les deux policières :

"On se connaissait depuis des années, on se croisait très régulièrement, c'est quelqu'un qui a toujours été respectueux, poli, gentil, disponible pour tout le monde, autant pour les gens plus âgés que les plus jeunes (...). Liège va être blanche aujourd'hui, ça va être un bel hommage pour eux."

Les funérailles officielles des deux policières assassinées, Lucile Garcia, 54 ans et Soraya Belkacemi, 44 ans, auront lieu mardi prochain. Elles recevront la Croix civique de 1ère classe, la plus haute distinction civique en Belgique, à titre posthume.

L'attaque du 29 mai a été revendiquée le lendemain par l'EI qui a présenté son auteur comme un de ses "soldats", surnommé "Bakr al-Beljiki" (Bakr le Belge) d'après un site américain spécialisé.

Les faits ont été qualifiés d'"assassinats terroristes" par la justice belge, qui a notamment relevé que le modus operandi de Benjamin Herman était celui auquel l'EI appelle régulièrement dans sa propagande sur internet.

L'assaillant, qui avait été contact en prison avec plusieurs personnes radicalisées, a d'abord attaqué les deux policières au couteau puis dérobé leurs armes de service, utilisées pour les abattre au sol. Cyril Vangriecken a été tué dans la foulée alors qu'il se trouvait avec sa mère dans une voiture à l'arrêt.