DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conseil de sécurité : cinq nouveaux pays membres

Vous lisez:

Conseil de sécurité : cinq nouveaux pays membres

Conseil de sécurité : cinq nouveaux pays membres
@ Copyright :
REUTERS/Shannon Stapleton
Taille du texte Aa Aa

Sur 190 pays présents, l'Allemagne a recueilli 184 voix, la Belgique 181, l'Afrique du Sud 183, l'Indonésie 144 et la République dominicaine 184. Il fallait obtenir deux tiers des voix présentes pour être élu.

Les Maldives, rivaux de l'Indonésie pour le poste destiné à la région Asie-Pacifique, n'ont recueilli que 46 voix. Tous les autres candidats étaient seuls en lice pour leur région, donc assurés de remporter leur siège.

L'Allemagne, la Belgique, l'Afrique du Sud et l'Indonésie ont déjà été plusieurs fois membres du Conseil de sécurité. Pour la République dominicaine, il s'agira d'une première.

"La Belgique entre au Conseil de Sécurité à un moment charnière, à une époque où le multilatéralisme ne semble plus évident aux yeux de tous, voire est remis en question par certains", a souligné un communiqué du gouvernement belge visant implicitement les Etats-Unis.

"L'Afrique du Sud utilisera son siège au Conseil de sécurité en 2019 et 2020 pour faire avancer les intérêts de l'Afrique, notamment les priorités de l'Union africaine", a souligné de son côté le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. "L'Afrique du Sud reste profondément préoccupée par l'émergence de l'unilatéralisme et de la menace qu'il représente pour le système international", a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité comprend 15 membres, dont cinq permanents (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) et dix non-permanents renouvelés par moitié chaque année pour prise de fonctions six mois plus tard. Juste avant d'entrer en piste, les élus disposent d'une formation accélérée au protocole et coutumes du Conseil.

Les cinq élus remplaceront les Pays-Bas, la Suède, l'Ethiopie, le Kazakhstan et la Bolivie.

Avec agence