DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand Hong Kong rime avec culture et détente

Vous lisez:

Quand Hong Kong rime avec culture et détente

Quand Hong Kong rime avec culture et détente
Taille du texte Aa Aa

Même si sa densité de population est l'une des plus élevées au monde, Hong Kong sait aussi se détendre. Cette édition de Spotlight lève le voile sur une facette méconnue de ce pôle financier mondial en nous faisant découvrir ses espaces verts, ses activités nautiques, sa vie culturelle foisonnante, mais aussi ce qui sur place, séduit les expatriés.

"Transformer une ancienne caserne de police en haut lieu culturel : Hong Kong l'a fait ici comme dans d'autres sites où l'art bouillonne," indique notre reporter Chris Burns en nous montrant les PMQ. "C'est un exemple qui illustre comment on peut concilier travail et loisir dans une ville cosmopolite et débordante d'énergie car Hong Kong ne se résume pas au monde des entreprises," fait-il remarquer.

L'art est partout

Dans cette ancienne caserne, les jeunes policiers qui y étaient hébergés ont laissé la place aux fans d'art et de design. Si les lieux accueillent plusieurs artistes et plus d'une centaine d'entreprises, les espaces ouverts sont réservés à des expositions : par exemple, des graphistes polonais y présentent leurs affiches qui évoquent les liens est-ouest et nord-sud.

"L'affiche est porteuse d'un langage individuel qui peut créer du lien entre différents pays," affirme Max Skorwider, de l'Université des Arts de Poznań. "Donc je crois que quand on regarde le pont ici," dit-il en désignant une affiche, "il peut très bien apporter une réponse de ce point de vue : les affiches sont tellement uniques qu'elles peuvent parler à toutes les nations à travers le monde."

Et l'art se diffuse aux rues alentours sous diverses formes traditionnelles ou contemporaines, élaborées ou spontanées.

Proximité avec la nature

Avant de profiter encore un peu de cette effervescence, faisons une pause. Il est un aspect de Hong Kong auquel on ne pense pas immédiatement : son environnement naturel dont on peut profiter en dehors du travail, comme à la périphérie de la ville, le long de la côte.

Nous rencontrons une famille de Néerlandais installée à Hong Kong depuis dix ans qui apprécie particulièrement de pouvoir pratiquer la voile.​

"C'est incroyable de voir les enfants naviguer parce qu'il fait très chaud," reconnaît Elberti Uiterwaal-Postma, mère de famille et directrice de gestion de projet chez First Advantage. "Ils vont être sur l'eau de 9h à 17h, mais quand ils reviendront, ils seront très contents !" s'enthousiasme-t-elle.

Son compagnon, directeur de Reconergy, une entreprise de biocarburant, a découvert Hong Kong avec Elberti quand ils étaient étudiants.

"On est venu en vacances en Chine juste après avoir eu notre diplôme et on a découvert l'atmosphère particulière de l'Asie," se souvient ​Tom Uiterwaal. "S'expatrier, c'est un pari ; mais finalement, après dix ans, on est encore là et cela s'explique, je crois, par l'environnement professionnel, mais on a aussi découvert qu'ici, on pouvait concilier travail et vie privée," estime-t-il. Sa compagne renchérit : "Ici, on travaille dur, mais on passe aussi du bon temps. Je pars tôt le matin pour le travail, je fais de longues journées et j'essaie de trouver des créneaux pour être avec mes enfants et pouvoir être ici le week end et naviguer avec eux, c'est ce qui vaut la peine de vivre à Hong Kong," assure-t-elle.

Des projets ambitieux

Changement de décor pour découvrir les ambitieux projets culturels hongkongais. Le musée M+ est en train de sortir de terre dans le quartier culturel de West Kowloon.

Veronica Castillo originaire d'Espagne est l'une des directrices de M+. "Ce musée, c'est le lieu culturel phare de Hong-Kong, il est en cours de construction et il est dédié à l'art visuel contemporain," explique-t-elle. "C'est un concept qui illustre une autre manière de voir la vie ici avec toute cette dynamique qui résulte du mélange entre toutes les professions représentées ici," insiste-t-elle.

Hong Kong vient aussi de transformer un ancien commissariat en musée. Dans ce lieu d'exposition appelé Tai Kwun, les cellules ont été conservées en hommage au passé, mais on y a ajouté le présent avec des œuvres signées d'artistes du monde entier.

Rendez-vous internationaux

Parmi les événements qui trouvent toute leur place dans ce melting pot culturel hongkongais, Le French May est un rendez-vous annuel accueilli en grande partie à l'hôtel de ville.

"Du fait de l'essor de la scène artistique ici à Hong-Kong, nous avons de plus en plus de pays qui organisent des festivals," précise son PDG Julien-Loïc Garin. "Nous avons réuni plus de cent œuvres de la période des années 60 et en termes de performances, on peut citer le spectacle baptisé "Les Forains" : c'est un ballet qui à l'origine, a été créé en 1945 et qui intègre du hip hop, de l'électro et un orchestre qui joue en live," déclare-t-il.

Hong Kong peut réserver des surprises : derrière le monde des entreprises, la vie nocturne et le shopping, elle révèle une dimension culturelle en pleine expansion.

Plus de monde