Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hong Kong mise sur son potentiel culturel international

Hong Kong mise sur son potentiel culturel international
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Hong Kong a l'ambition de devenir un pôle d'attraction culturel pour le monde. Son quartier de West Kowloon vit pour les arts, de l'opéra cantonais aux performances et expositions contemporaines. Son ancien commissariat Tai Kwun, aujourd'hui transformé en espace de création, est un autre symbole de cette transformation.

Carrefour international, Hong Kong exploite son potentiel en matière de culture, notamment avec le nouvel opéra situé dans le quartier culturel de West Kowloon.

Ce Centre Xiqu qui jouxte la nouvelle gare pour les trains à grande vitesse est l'un des premiers bâtiments inaugurés dans ce nouveau quartier. Son architecture fait référence au souffle de vie "chi".

L'opéra de manière contemporaine

"Toutes les lignes dans ce théâtre sont arrondies," fait remarquer Naomi Chung, directrice du centre Xiqu, Arts de la scène. "Et le caractère "chi" qu'il y a dans "tai chi" par exemple, c'est le même que dans le nom de l'opéra Xiqu," précise-t-elle.

Le centre programme essentiellement des opéras traditionnels cantonais, mais propose aussi des productions adaptées à l'air du temps.

"Nous présentons l'opéra de manière contemporaine : c'est comme cela que les jeunes artistes aiment travailler aujourd'hui," souligne Naomi Chung.

Laboratoire du M+

Non loin de là, le chantier du M+ suit son cours : il constituera le plus grand musée d'art moderne de Hong Kong. Dans un petit espace d'exposition, nous retrouvons sa directrice qui a travaillé en Australie et au Tate de Londres.

"En attendant que notre grand musée soit prêt," explique Suhanya Raffel, "nous disposons de ce petit site dans le quartier de West Kowloon : un espace qui est un laboratoire pour nous. M+, c'est aujourd'hui, l'un des projets d'équipement culturel les plus ambitieux et les plus passionnants au monde," estime-t-il.

De l'art dans un commissariat

Nous nous rendons dans le centre historique de Hong Kong. Ancien commissariat, Tai Kwun est l'un des symboles de la renaissance culturelle de la ville. Il a rouvert l'an dernier en tant que lieu de patrimoine et d'art.

Leong Cheung, représentant du Hong Kong Kockey Club, mécène de Tai Kwun, nous invite à découvrir en avant-première, l'exposition que l'artiste japonais Takashi Murakami est en train de peaufiner.

"Cela a été extraordinaire jusqu'à maintenant," indique Leong Cheung. "La première année, nous avons eu plus de trois millions et demi de visiteurs, beaucoup plus que ce que nous attendions et il semble que la grande majorité des gens adorent cet endroit," se réjouit-il avant d'ajouter : "Ainsi, nous sommes capables d'apporter notre contribution à la scène culturelle de Hong Kong."

Le musée d'art gagne de l'espace

Autre site culturel qui fait peau neuve : le musée d'art de Hong Kong dispose aujourd'hui de 40% d'espaces d'exposition supplémentaires qui seront dédiés aux œuvres chinoises traditionnelles et aux pièces modernes.

"L'histoire de ce musée est le reflet du développement de Hong Kong," affirme Eve Tam, sa directrice. "Dans le passé, nous avons été le premier musée d'art qui permettait de découvrir des artistes orientaux et occidentaux dans un même lieu à Hong Kong," poursuit-elle.

"Notre situation géographique est très stratégique : nous sommes dans un secteur très touristique juste à côté de l'avenue des Stars, mais aussi dans le quartier de Tsim Sha Tsui qui attire de nombreux visiteurs étrangers," dit-elle.

À l'extérieur du musée, nous goûtons l'ambiance le long de l'avenue des Stars et découvrons les empreintes de mains et les statues de géants du cinéma chinois, de Bruce Lee en passant par le réalisateur John Woo, l'actrice Gong Li et bien sûr, Jackie Chan. Hong Kong a servi de décor à de très nombreux long-métrages. Parmi les plus récents, le thriller "Skyscraper" avec Dwayne Johnson.

Une nouvelle place sur le marché mondial de l'art

De l'action, il y a aussi dans le monde de l'art. Fred Scholle qui a fondé sa Galerie du Monde dans les années 70 expose actuellement le travail de l'artiste chinois de Malaisie, C. N. Liew.

Selon lui, grâce à l'arrivée d'Art Basel ces dernières années, Hong Kong a pris une nouvelle dimension sur le marché de l'art mondial. "Cela amène des conservateurs, des gens qui travaillent dans les musées, des universitaires, des collectionneurs du monde entier et cela renforce l'image internationale de Hong Kong dans le monde de l'art," assure Fred Scholle.

Mais qu'est-ce qui a motivé ce natif de Californie à s'installer sur place ? "Ce qui m'attire ici, à part la nourriture ?" plaisante-t-il. "Je pense que c'est le style de vie : c'est une ville formidable, cosmopolite, sûre, elle a simplement tout ce que j'aime," juge-t-il.