DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Athènes, le "jour d'après" la crise

Vous lisez:

A Athènes, le "jour d'après" la crise

A Athènes, le "jour d'après" la crise
Taille du texte Aa Aa

A Athènes, on est sensé vivre le premier jour après la crise. En première page de presque tous les quotidiens, le fameux accord conclu la veille par l'Eurogroupe, supposé sonner le glas d'une décennie de crise de la dette grecque.

"Dix ans de grâce", se réjouit Ta Nea (Les Nouvelles), une parution de gauche.

"Des mesures pour la dette sous lourdes conditions", modère Ie journal de centre-droit Kathimeriní (Le Quotidien).

Efimerida Ton Syntakton (Le Journal des Rédacteurs) titre sobrement : "Accord - sortie du plan d'aide".

Mais qu'en pensent les habitants ?

"Les créanciers nous félicitent, mais ça ne veut pas dire que l'économie va se rétablir et que les gens vont le ressentir. ça va peut-être prendre des années", estime une femme.

"Je ne pense pas que la crise soit finie. La crise, elle est là. On tiendra juste un peu plus longtemps", recadre un homme.

"L'économie, c'est cyclique. Nous avons traversé une période très difficile... Maintenant le plus important c'est que notre économie rejoigne un cycle vertueux", analyse un autre passant.

Dix ans après la crise financière, les Grecs, ont multiplié les sacrifices. Sont-ils sortis d'affaire ? Pour Panagiotis Petrakis, professeur d'économie, il n'ont pas encore de quoi sauter de joie :

"Il ne faut pas croire que ces développements vont permettre de peindre la réalité en r ose, juste parce que l'environnement est plus coloré. Mais il est vrai que ce sont des avancées positives", concède l’universitaire.

Akis Tatsis, Euronews :

"En février 2010, le Commissaire européen chargé des affaires économique affirmait, après l'application de premières mesures : "Etre Grec demande du courage". En juin 2018, à la sortie du sommet de l'Eurogroupe, son successeur Pierre Moscovici assure que la crise grecque s'est terminée au Luxembourg. Mais tous s'accordent sur le fait que les efforts doivent être poursuivis pour que l'économie se rétablisse".