DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial 2018 : chassé d’un stade pour un slogan hostile à la FIFA

Vous lisez :

Mondial 2018 : chassé d’un stade pour un slogan hostile à la FIFA

Mondial 2018 : chassé d’un stade pour un slogan hostile à la FIFA
@ Copyright :
Yassine Omairy
Taille du texte Aa Aa

Il se serait bien passé de cette aventure. En Russie, un supporteur de l’équipe du Maroc a vécu une bien singulière expérience. Yassine Omairy a été sommé de quitter le stade de Kaliningrad avant le début de la rencontre entre le Maroc et l’Espagne. Il a même été détenu et son passeport a été confisqué. Son tort : avoir pénétré dans l’enceinte sportive en portant un t-shirt où il était inscrit “Shame on you FIFA” (Honte à la FIFA). Ce que la fédération internationale de football, organisatrice de la coupe du monde, a visiblement peu apprécié.

Yassine Omairy vit à Orlando et il a la double nationalité américaine et marocaine. A l’issue de la rencontre entre le Maroc et le Portugal, le jeune homme a été profondément attristé, voire choqué, par l'arbitrage de ce match. Les Lions de l’Atlas s’étaient inclinés sur le score de 1 à 0.

"L'arbitre n'a pas sifflé deux pénalties, qui étaient pourtant évidents. Et le but de Cristiano Ronaldo est entaché d’une faute qui n’a pas non plus été relevée par le corps arbitral. Pour nous, c’est clair, il y a quelque chose la-dessous : la FIFA favorise les grosses équipes” nous a expliqué Yassine que nous avons joint par téléphone.

Après le match, il a décidé de rester en Russie soutenir son équipe une dernière fois en repoussant ainsi son retour aux Etats-Unis. Et surtout pour faire part de son désarroi. Yassine Omairy a donc voulu marquer le coup en protestant silencieusement avec le fameux t-shirt barré du slogan ciblant la FIFA. Il a également distribué à d’autres supporteurs marocains des brassards noirs.

Une fois à l'intérieur du stade de Kaliningrad, avant le match entre les Lions de l'Atlas et la Roja, Il a été pris à partie par un officiel de la FIFA qui lui a demandé de retirer le fameux t-shirt. Ce que Yassine a refusé de faire. Après avoir été pris en charge par des policiers, il a accepté de le retirer. Mais, à sa grande surprise, il a été escorté vers un poste de police, où son passeport et son téléphone lui ont été confisqués. Après quelques dizaines de minutes, Il a pu quitter le poste mais sans ses papiers et son téléphone.

Yassine Omairy
Yassine Omairy a pris cette photo alors qu'il se trouvait dans le poste de policeYassine Omairy

"Après le match, je suis allé chercher mon passeport et les agents m'ont dit de quitter le pays le plus vite possible", nous a-t-il déclaré. "Je n'oublierai jamais cette expérience car j'ai été mal et injustement traité” a-t-il ajouté.

Il a plus tard posté sur Facebook un message où il explique qu’il a pu récupérer son passeport grâce à l’aide des ambassades américaine et marocaine. Yassine a aussi précisé qu’il n’en “voulait absolument pas aux autorités russes qui n’ont fait que leur travail en suivant les ordres de la FIFA”. Il a précisé que les deux policiers à qui il a eu à faire étaient “très gentils et respectueux” à son égard.

La FIFA, que nous avons contacté, n’a pas pour le moment souhaité s’exprimer sur le sujet.