DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lifeline : le capitaine libéré sous caution

Vous lisez:

Lifeline : le capitaine libéré sous caution

Lifeline : le capitaine libéré sous caution
Taille du texte Aa Aa

Il reste libre après avoir payé une caution de 10.000 euros mais ce n'est que le début du processus judiciaire pour Claus-Peter Reisch, le capitaine du Lifeline. A la barre d'un bateau humanitaire ayant débarqué 234 migrants à Malte mercredi dernier, cet homme a comparu devant le tribunal de La Valette. Il est accusé d'irrégularités dans l'enregistrement du navire. La prochaine audience a été fixée à jeudi. Pour lui comme pour les militants venus le soutenir, ces poursuites sont "politiques".

"Le point de vue du capitaine, c'est qu'il est victime d'une campagne ciblant les ONG et au final ciblant les réfugiés", a déclaré son avocat, Neil Falzon.

Le Lifeline a beau arborer le pavillon néerlandais, il est enregistré comme bateau de plaisance dans un club nautique, ce qui - d'après les autorités maltaises - ne lui permet pas de mener des opérations de sauvetage en mer.

Après avoir secouru les 234 migrants au large de la Libye, il s'était vu refuser l'accès à l'Italie mais Malte avait fini par accepter qu'il accoste sur l'île.