Tour de France : Froome prêt au départ

Tour de France : Froome prêt au départ
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le coureur britannique, blanchi par l'UCI, a affronté la presse à l'approche du départ, samedi.

PUBLICITÉ

On prend le même et on repart pour un Tour... de France. Christopher Froome est le grand favori du peloton à deux jours du départ à Noirmoutier ce samedi. Le Britannique s'est dit "soulagé" devant la presse : il vient d'être blanchi par l'Union cycliste internationale (UCI) dans l'affaire du taux anormal de salbutamol relevé lors d'un contrôle sur la Vuelta.

"Mon point de départ, c'est la certitude de n'avoir rien fait de mal, et j'ai toujours espéré pouvoir le démontrer. C'est finalement le cas, je suis bien sûr incroyablement soulagé, c'est un immense poids de moins sur mes épaules de pouvoir courir le Tour de France", a déclaré le coureur de la Sky, légèrement tendu. 

Après sa victoire sur la "grande boucle" l'an dernier, Christopher Froome a remporté le Tour d'Espagne... Puis le Tour d'Italie en mai dernier. De quoi accroître les soupçons jusque dans le peloton. Mais pas de quoi entamer son envie de gagner.

"Cette course, ce sera le plus grand défi de ma carrière. C'est le quatrième grand tour d'affilée auquel je vais participer. Remporter un cinquième Tour de France est un énorme objectif. Ce serait ma quatrième victoire d’affilée dans un grand tour, après le Giro auquel je n'avais jamais participé. Je suis en pleine inconnue".

Autre inconnue, l'accueil du public qui lui sera réservé sur les routes françaises, ainsi qu'à ses fidèles et solides lieutenants de la Sky, comme Michal Kwiatkowski, Luke Rowe, Geraint Thomas et Wout Poels.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tour de France : l'étape pour Pogacar, le général pour Vingegaard

Tour de France : le Danois Vingegaard creuse l'écart avec Pogacar

"Je sais que je suis clean" : la joueuse de tennis Simona Halep évoque le scandale du dopage