EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Immigration : rencontre trilatérale à Innsbruck

Herbert Kickl, Horst Seehofer et Matteo Salvini sur l'immigration
Herbert Kickl, Horst Seehofer et Matteo Salvini sur l'immigration
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP-AP-REUTERS
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Elle a eu lieu entre les ministres autrichien, allemand et italien alors que l'ensemble des ministres de l'Intérieur de l'UE planchaient, ce jeudi, sur la question migratoire.

PUBLICITÉ

Une rencontre trilatérale à eu lieu Innsbruck, en Autriche, ce jeudi, en marge d’une réunion des ministres de l'Intérieur des 28, entre le ministre autrichien d’extrême droite, Herbert Kickl, et ses homologues allemand et italien, Horst Seehofer et Matteo Salvini.

Ce dernier, maître d'oeuvre du durcissement de Rome sur la question de l’immigration a réitéré sa vision des choses en la matière.

"Moins de départs, donc moins d’arrivées de migrants signifient moins de morts mais aussi une réduction des problèmes et des coûts économiques et sociaux engendrés par une immigration que nous ne sommes plus capables de gérer. Si le modèle italien devient un modèle européen, ce sera pour moi, pour nous, une source de fierté. Un modèle que nous voulons encore améliorer grâce à l’appui des autorités libyennes", a dit Matteo Salvini.

Horst Seehofer, le chef du parti bavarois conservateur CSU qui avait défié l'autorité de la chancelière Angela Merkel sur l'immigration, a qualifié sa rencontre avec ses homologues de "constructive", même si aucun décision n'aurait pour l'heure été prise. Horst Seehofer veut désormais obtenir des pays comme l'Italie qu'ils acceptent le renvoi de migrants qui y ont été enregistrés avant de se rendre en Allemagne.

"Moins nous agirons ensemble au niveau européen plus les mesures unilatérales prendront de l’importance. Voilà pourquoi c’est un jour important pour les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne et j’espère que nous progresserons dans toutes les directions que nous avons évoquées. Nous savons tous les trois que la mise en œuvre sera une tâche herculéenne", a reconnu le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : Seehofer présente son plan anti-migrants