DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

14 juillet : la gloire militaire... avant le triomphe sportif ?

Vous lisez:

14 juillet : la gloire militaire... avant le triomphe sportif ?

14 juillet : la gloire militaire... avant le triomphe sportif ?
Taille du texte Aa Aa

La France en bleu blanc rouge pour sa fête nationale. Le président Emmanuel Macron a ouvert son deuxième défilé du 14 juillet depuis son élection. Aux côtés du Premier ministre singapourien Hsien Loong, invité d'honneur, il a pu admirer le spectacle à la gloire de l'armée française. Les élèves de Polytechnique étaient aussi de la partie, coiffés de leur traditionnel bicorne et munis de leur épée appelée "tangente".

Les festivités se déroulent sous haute surveillance : 12 000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés à Paris et dans sa région. Ce soir, ce sera dans de nombreuses villes de France l'heure du feu d'artifice.

Pas de festivités à Nice en revanche. Il y a exactement deux ans, un attentat au camion bélier avait tué 86 personnes.

Ce week-end, en raison du 14 juillet et de la finale de la Coupe du monde, quelque 110 000 policiers et gendarmes sont mobilisés dans toute la France.