14 juillet : la gloire militaire... avant le triomphe sportif ?

14 juillet : la gloire militaire... avant le triomphe sportif ?
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président Emmanuel Macron a ouvert le deuxième défilé du 14 juillet depuis son élection. Les festivités sont placées sous haute sécurité dans toute la France.

PUBLICITÉ

La France en bleu blanc rouge pour sa fête nationale. Le président Emmanuel Macron a ouvert son deuxième défilé du 14 juillet depuis son élection. Aux côtés du Premier ministre singapourien Hsien Loong, invité d'honneur, il a pu admirer le spectacle à la gloire de l'armée française. Les élèves de Polytechnique étaient aussi de la partie, coiffés de leur traditionnel bicorne et munis de leur épée appelée "tangente".

Les festivités se déroulent sous haute surveillance : 12 000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés à Paris et dans sa région. Ce soir, ce sera dans de nombreuses villes de France l'heure du feu d'artifice.

Pas de festivités à Nice en revanche. Il y a exactement deux ans, un attentat au camion bélier avait tué 86 personnes.

Ce week-end, en raison du 14 juillet et de la finale de la Coupe du monde, quelque 110 000 policiers et gendarmes sont mobilisés dans toute la France.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le défilé militaire du 14-Juillet placé sous le signe de l'Europe

Nouvelles manifestations d'agriculteurs en France et en Pologne

La guerre contre la drogue peut-elle être gagnée à Marseille ?