DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle frappe meurtrière au Yémen

Vous lisez:

Nouvelle frappe meurtrière au Yémen

Nouvelle frappe meurtrière au Yémen
Taille du texte Aa Aa

C'est l'énième épisode qui ravage le Yémen depuis des années.

Le bombardement a eu lieu à l'entrée de l'hôpital al-Thawra et au marché aux poissons de la ville de Hodeïda.

Bilan : 26 personnes ont péri et 60 blessés ont été admis dans les hôpitaux, selon les responsables médicaux.

Ces derniers attribuent cette frappe à la coalition pro-gouvernementale menée par l'Arabie saoudite.

Depuis le 13 juin, les forces pro-gouvernementales mènent une offensive pour reprendre la ville d'Hodeïda des mains des Houthis.

La pire crise humanitaire au monde avec près de 10 000 morts, selon l'ONU.

"La poursuite des hostilités dans la ville d'Hodeïda, les interruptions des opérations portuaires ou un siège de la ville seraient catastrophiques et doivent être avortés. Il n'y a pas de plan de contingence qui peut effectivement protéger les civiles des conséquences humanitaires si le conflit d'Hodeïda s'intensifie, de même, la capacité des organisations internationales sera vite dépassée", déclare John Ging, directeur des opérations du Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA).

Au regard de la situation, L'ONU a convoqué des pourparlers de paix sur le Yémen pour le 6 septembre à Genève, afin de mettre un terme à ce conflit.

En 2016, l'ONU avait déjà dirigé des pourparlers mais sans grand succès.