EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Zimbabwe : Chamisa conteste sa défaite, Mnangagwa joue l'apaisement

Zimbabwe : Chamisa conteste sa défaite, Mnangagwa joue l'apaisement
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La police a voulu empêcher la presse d'accéder à l'hôtel où Nelson Chamisa devait s'adresser à eux.

PUBLICITÉ

Au Zimbabwe, la tension est toujours palpable dans les rues d’Harare.

En cause : les résultats de l’élection présidentielle qui ont vu Emerson Mnangagwa, héritier de Robert Mugabe, l’emporter d’une courte majorité pour la Zanu-PF, le parti historique.

La police a tenté d’empêcher les journalistes d’accéder à la conférence de presse du candidat défait de l’opposition, Nelson Chamisa. Celui-ci conteste en bloc les résultats, en évoquant des fraudes. Portant les couleurs de la coalition MDC, il en appelle à la communauté internationale : "Nos collègues de la Zanu-PF ont paniqué car ils ont perdu ces élections. Ils n’ont pas confiance dans les citoyens, c’est pourquoi ils sont capables de leur tirer dessus à balles réelles. C’est un problème extrêmement grave qu’il nous faut traiter; pas seulement avec la Zanu PF mais aussi avec le gouvernement et bien sûr avec les organisations internationales."

Sur Twitter, le président élu condamne fermement l’attitude de la police face à Nelson Chamisa et plaide pour la liberté d’expression.

Double-discours ? Toujours est il que ces derniers jours, alors que les résultats se faisaient attendre, le gouvernement était allé jusqu’à menacer de poursuites les partisans de l’opposition qui clamaient la victoire de leurs camps. Les affrontements avec la police avaient alors fait 6 morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zimbabwe : arrestation d'un haut responsable de l'opposition

Le "crocodile" président du Zimbabwe