DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Skripal : Londres voudrait faire extrader deux suspects russes

Vous lisez :

Skripal : Londres voudrait faire extrader deux suspects russes

Skripal : Londres voudrait faire extrader deux suspects russes
@ Copyright :
REUTERS/Hannah McKay
Taille du texte Aa Aa

Londres s'apprêterait à demander à la Russie d'extrader deux de ses ressortissants. C'est le quotidien britannique The Guardian qui l'affirme, citant des sources gouvernementales et sécuritaires.

Ces demandes d'extraditions interviendraient dans le cadre de l'enquête sur l'empoisonnement au Novitchok visant l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, en mars dernier à Salisbury, dans le sud de l'Angleterre.

Trois mois après dans la même région, un couple avait été hospilatisé, victime de ce même poison Novitchok, qui était alors contenu dans un flacon de parfum trouvé dans la rue. L'une des deux victimes est depuis décédée à l'hôpital.

L'affaire Skripal a provoqué une grave crise diplomatique entre Londres et Moscou, le Royaume-Uni attribuant rapidement l'empoisonnement à la Russie qui nie toujours toute implication. S'en est suivie une vague d'expulsions de diplomates de part et d'autre, y compris de pays alliés au Royaume-Uni.

Une affaire qui en rappelle une autre...

Si elle se confirme, la requête d'extradition des deux suspects russes a des chances de rester lettre morte, puisque la Constitution russe interdit l’extradition de ses ressortissants vers des pays tiers.

L'affaire avait rappelé aux Britanniques l'assassinat au polonium de l'opposant et ancien des services secrets russes Alexandre Litvinenko, en 2006 à Londres, attribué à Moscou par un juge britannique à l'issue d'une minutieuse enquête, et qui avait aussi déclenché une crise diplomatique.

Les autorités britanniques avaient à l'époque lancé une procédure d'extradition contre l'ex-agent des services spéciaux russes Andreï Lougovoï, et Dmitri Kovtoun, accusés du meurtre d'Alexandre Litvinenko. Cette demande est restée vaine, Moscou ayant toujours refusé d'extrader les deux hommes.