DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gênes : un survivant raconte le drame

Vous lisez:

Gênes : un survivant raconte le drame

Gênes : un survivant raconte le drame
@ Copyright :
Vigile del Fuoco
Taille du texte Aa Aa

Les fouilles se poursuivent à la recherche d'éventuels survivants. Davide Capello, en fait partie. Ce mardi, sa voiture est tombée dans le vide.

A Gênes, les opérations de fouilles se poursuivent après l'effondrement du pont Morandi. Dans la nuit de mardi à mercredi, les secours ont lutté sous les débris du viaduc. Pompiers, personnel de la Croix-Rouge, équipes cynophiles, au total, un millier de personnes participent aux opérations. Ils tentent de retrouver des survivants.

Parmi eux, Davide Capello, un pompier âgé de 33 ans. Il ne travaillait pas mardi et a emprunté l'autoroute A10. Le pont Morandi s'est effondré sous ses yeux. Puis sa voiture est tombée dans le vide. Davide Capello s'en est sorti sans aucune blessure grave, ni bleu visible. Il est soigné à l'hôpital, fatigué et sous le choc.

Il nous a raconté la scène du drame : "J'étais avec ma voiture sur le pont comme d'habitude quand, tout à coup, j'ai entendu un bruit insoutenable, quelque chose que je n'avais jamais entendu. Tout s'est passé très vite, j'ai vu d'autres véhicules tomber puis, heureusement, après environ 40 mètres de course, ma voiture s’est retrouvée bloquée contre un pilier et elle s’est arrêtée. A ce moment, j'ai pu commencé à sortir de là, quelqu'un m'a aidé et j'étais sauvé. C'est difficile d'en parler."

Autour de lui, la situation était apocalyptique. Il témoigne : "J'ai vu littéralement des voitures s'effondrer dans le vide. C'était comme jouer dans un film sur la fin du monde."