DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Westminster : après l'attentat

Vous lisez:

Westminster : après l'attentat

Westminster : après l'attentat
Taille du texte Aa Aa

À Londres, la voiture qui a foncé sur le Parlement a été emportée pour une enquête approfondie.

L’identité du conducteur est connue. C’est un homme de 29 ans, citoyen britannique d’origine soudanaise qui vit à Birmingham.

Cressida Dick, patronne de Scotland Yard, s’est exprimée ce mercredi. Elle a notamment évoqué la possible piétonnisation de la zone autour du Parlement pour renforcer la sécurité. Une question qui sera discutée avec les autorités parlementaires, les services de renseignements, les autorités locales et le maire. Ce dernier a déjà dit qu’il y est favorable. Car cette zone a déjà été la cible de plusieurs attentats.

Selon le Times, la police tenterait d’ailleurs de savoir si un lien existe entre l’attaque de mardi et celle de mars 2017 qui avait couté la vie à cinq personnes et fait de nombreux blessés. Depuis, des barrières de sécurité ont été installées. Cependant, la patronne de Scotland Yard estime qu’il reste beaucoup à faire.

« Les terroristes veulent que nous ayons peur et ils veulent que nous arrêtions de mener une vie normale au Royaume-Uni. Nous n’allons pas céder. Nous n'allons pas changer notre façon de vivre. »

Depuis mardi, la sécurité a été renforcée aux abords des principaux sites clés du Royaume-Uni, mais sans que le niveau de menace terroriste soit relevé. Le pays est en état d’alerte de niveau 2 depuis 2014 ce qui signifie qu’une attaque est probable, mais qu'il n'y pas de risque imminent.