DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon: Memphis, "classe mondiale" sauce lyonnaise

Vous lisez:

Lyon: Memphis, "classe mondiale" sauce lyonnaise

Lyon: Memphis, "classe mondiale" sauce lyonnaise
Taille du texte Aa Aa

"Un joueur de classe mondiale". L'entraîneur de Lyon Bruno Genesio n'y va pas par quatre chemins pour évoquer son attaquant néerlandais Memphis Depay, encore buteur dimanche face à Amiens (2-0) sur coup franc direct.

L;international batave avait terminé la saison dernière en boulet de canon, avec un triplé contre Nice (3-2) à l'occasion de la dernière journée de L1, assurant ainsi la qualification de l'Olympique lyonnais pour la Ligue des Champions.

Acquis en janvier 2017 auprès de Manchester United, où il ne jouait quasiment plus, pour 16 millions d'euros et des bonus pouvant faire grimper l'acquisition à 24 M EUR, Depay, 23 ans, a déjà bien rentabilisé son transfert.

Souvent critiqué pour sa nonchalance ou son manque d'implication, encore absent de la reprise de l'entraînement début juillet et revenu avec une semaine de retard, Memphis s'est pourtant imposé au fil des mois comme le leader de l'attaque lyonnaise avec Nabil Fekir.

Certainement au prix d'une évolution de son rôle dans l'équipe dans laquelle il joue désormais dans une position plus centrale, soit meneur de jeu ou attaquant dans un 4-4-2, soit avant-centre dans un 4-3-3 plutôt que sur l'aile gauche.

Il est ainsi impliqué sur 17 des 30 derniers buts de son équipe et a grandement contribué en 2017-2018, avec un total de 19 réalisations, au record de buts inscrits en une saison en élite par le club rhodanien (87).

Outre son coup du chapeau au Groupama stadium contre Nice, face à qui il avait déjà réalisé un doublé à l'aller (5-0), Depas avait aussi donné la victoire à Lyon face à Paris Saint-Germain d'une frappe terrible dans le temps additionnel (2-1), délivré quatre passes décisives à Metz (5-0) et réalisé un autre triplé à Troyes (5-0).

- "Le plus heureux" -

Mais tout n'a pas été aussi simple. La saison dernière, il avait été relégué au rang de remplaçant sur de gros matches, face à Monaco (3-2), Marseille (2-0) et au PSG (2-1) notamment.

"Il s'est remis en question. Il a fait beaucoup d'efforts et de sacrifices à la fois pour son jeu mais aussi pour celui de l'équipe", confie l'entraîneur Bruno Genesio.

"Quand tu fais une année presque blanche à Manchester United, il faut du temps pour retrouver le rythme, les repères et surtout la confiance", justifie le technicien, décrivant un joueur "atypique mais régulier depuis maintenant cinq mois".

"Il nous permet de débloquer des situations ou de sécuriser certains matches comme contre Amiens dimanche", poursuit-il.

Son retard à la reprise ? "La saison a débuté. Il n'y a plus à parler de cela", balaye Genesio.

Et sa supposée envie d'aller voir ailleurs, qu'il aurait exprimée il y a dix jours à Chelsea ? Le joueur n'a pas apprécié de voir ses propos déformés et l'a fait savoir.

"Les médias ont changé quelques mots. Je n'ai pas dit que +Lyon n'est pas un grand club+ mais que chaque joueur doit avoir le rêve d'aller dans l'un des plus gros clubs du monde. Et en France, Lyon est pour moi l'un des plus grands clubs", a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : "Je suis heureux d'être en forme. Je n'ai jamais aimé être autant sur le terrain, même à Manchester ou au PSV. Je suis le plus heureux en ce moment et pas seulement dans le football mais aussi dans ma vie privée", a conclu l'attaquant, impatient de jouer en Ligue des Champions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.