DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une ministre écologiste néo-zélandaise se rend à son accouchement à vélo

Vous lisez:

Une ministre écologiste néo-zélandaise se rend à son accouchement à vélo

Une ministre écologiste néo-zélandaise se rend à son accouchement à vélo
Taille du texte Aa Aa

La ministre néo-zélandaise des Femmes Julie Anne Genter, issue du Parti vert, a poussé jusqu'au bout de sa grossesse l'engagement en faveur du développement durable en choisissant de se rendre à son accouchement à vélo.

Mme Genter, une habituée du deux-roues qui est également ministre associée des Transports, a fait à vélo dimanche le kilomètre qui sépare son domicile de l'Hôpital de la ville d'Auckland.

"Mon partenaire et moi avons pédalé parce qu'il n'y avait pas assez de place dans la voiture", a-t-elle plaisanté sur les réseaux sociaux, en postant une photo d'elle avec son vélo.

"Mais cela m'a également permis d'être de très bonne humeur!"

Enceinte de 42 semaines, la ministre a précisé qu'elle se rendait à l'hôpital pour un déclenchement.

Le gouvernement néo-zélandais de centre-gauche se veut à la pointe du combat pour les transports propres.

Une porte-parole du Parti vert a indiqué lundi après-midi que Mme Genter n'avait toujours pas accouché.

Le carnet rose du gouvernement néo-zélandais s'était déjà enrichi le 21 juin avec la naissance de la petite Neve, première fille de la Première ministre Jacinda Ardern, qui a repris le travail début août.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.