DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: le Bayern bat Hoffenheim en match d'ouverture de la Bundesliga

Vous lisez:

Allemagne: le Bayern bat Hoffenheim en match d'ouverture de la Bundesliga

Allemagne: le Bayern bat Hoffenheim en match d'ouverture de la Bundesliga
Taille du texte Aa Aa

Le Bayern Munich en manque de rythme s'est finalement imposé en fin de partie contre Hoffenheim (3-1) vendredi sur sa pelouse en match d'ouverture de la Bundesliga, mais a perdu Kingsley Coman, sorti sur blessure avant la pause.

Thomas Müller (23e), Robert Lewandowski (82e) sur un penalty discutable, et Arjen Robben (90e) ont marqué pour le "Rekordmeister". Hoffenheim avait égalisé par Adam Szalai (58e).

Le Bayern, qui avait entamé sa saison sur les chapeaux de roues en allant remporter la Super Coupe d'Allemagne 5-0 sur le terrain de Francfort le 12 août, n'a cette fois pas convaincu. Et si le score reflète la supériorité individuelle des Bavarois, il ne rend pas compte de la physionomie du match.

"Une victoire pour commencer, c'est important, mais ça n'a pas été facile", a admis Arjen Robben au micro de la chaîne allemande ZDF.

"Notre victoire et le score sont totalement mérités si on regarde le nombre d'occasions", a estimé pour sa part le nouvel entraîneur du Bayern Nico Kovac: "Mais au vu du match ce n'était pas si clair, Hoffenheim nous a rendu le match difficile, nous n'avons pas toujours trouvé les solutions".

Pour sa première en championnat, Kovac avait laissé deux stars sur le banc au coup d'envoi: Mats Hummels, remplacé en défense centrale par Niklas Süle, et Arjen Robben, dont le flanc droit était occupé par Kingsley Coman. Le champion du monde Corentin Tolisso, revenu il y a quelques jours seulement à l'entraînement, était dans les tribunes.

Ribéry, qui entame à 35 ans sa douzième saison avec le Bayern, était en revanche sur la pelouse.

Mais Coman a joué à peine 45 minutes, avant d'être victime d'un tacle de Nico Schulz et remplacé par Robben. Visiblement touché à la cheville gauche, l'international français est sorti, soutenu par deux soigneurs qui l'ont immédiatement conduit aux vestiaires.

L'ex-Parisien avait été grièvement blessé à la même cheville début mars. Il avait manqué toute la fin de saison et n'avait pas été retenu par Didier Deschamps pour le Mondial.

C'est Thomas Müller, malheureux au Mondial en Russie, qui a marqué le premier but de ce nouveau championnat, dont le Bayern est de nouveau grandissime favori, après six succès consécutifs depuis 2013. L'attaquant munichois a repris à bout portant de la tête à la 23e minute un corner tiré par Kimmich.

Les champions en titre ont ensuite semblé s'endormir sur ce maigre avantage, et le Hongrois de Hoffenheim Adam Szalai a égalisé avant l'heure de jeu. Il a trompé Neuer à la conclusion d'un contre rapidement mené, bien aidé par la passivité de Martinez et Boateng, coupables d'une perte de balle à la limite de leur propre surface.

Il a ensuite fallu un penalty très généreux accordé par l'arbitre pour que Robert Lewandowski redonne l'avantage aux siens à la 82e minute. Nico Kovac lui-même a admis qu'il n'aurait pas accordé le penalty.

Arjen Robben a profité d'une seconde d'inattention de la défense de Hoffenheim pour corser l'addition à la 90e minute.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.