Verdict reporté pour les journalistes birmans

Verdict reporté pour les journalistes birmans
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La justice assure que le juge est malade, mais pour la défense le climat international a pesé sur ce report.

PUBLICITÉ

Deux journalistes emprisonnés en Birmanie devaient être fixés sur leur sort ce lundi, mais le verdit a été reporté d'une semaine en raison de l'Etat de santé du juge. Celui-ci est hospitalisé depuis vendredi dernier, a assuré un magistrat pendant l'audience.

Mais pour l'avocat des deux reporters, qui enquêtaient pour l'agence de presse Reuters sur les crimes commis par l'Etat birman contre la minorité Rohingyas, le climat international a pesé.

"Nous pensons que ce report est lié au conseil de sécurité de l'ONU, car il doit se dérouler demain soir et qu'il va aborder la question de la Birmanie. Je pense que cela a eu une incidence sur le procès", a déclaré l'avocat de la défense, Than Zaw Aung devant les nombreux journalistes venus couvrir ce qui devait être l'épilogue d'un procès de huit mois. 

"Nous sommes déçus de ne pas avoir reçu aujourd’hui la décision du juge”, a réagi Reuters dans un communiqué.

Les journalistes birmans Wa Lone (32 ans) et Kyaw Soe Oo (28 ans) ont été placés en détention provisoire dès leur arrestation le 12 décembre 2017.

Ils enquêtaient alors sur l’assassinat de dix Rohingyas, dans l’Etat de Rakhine au cours d’une opération de l’armée et de la police. Ils risquent jusqu'à 14 ans de prison pour détention de documents confidentiels.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Radio Liberty bannie de Russie

Iran : deux journalistes qui avaient médiatisé l’affaire Mahsa Amini ont été libérées de prison

Indonésie : 200 nouveaux réfugiés rohingyas débarquent dans l'ouest de l'Indonésie