PUBLICITÉ

Rohani sous la pression du parlement

Rohani sous la pression du parlement
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président iranien était convoqué devant les députés, qui n'ont pas été convaincu par ses explications sur les difficultés économiques.

PUBLICITÉ

Pour la première fois en Iran, le président Hassan Rouhani était convoqué devant le Parlement, qui l'a questionné durant deux heures ce mardi sur la récession, le chômage et la hausse des prix en Iran. 

Des difficultés minorées par le président modéré, selon qui "les sanctions américaines ne peuvent qu'unifier la nation".

"Nous ne laisserons pas la bande d'anti-iraniens, qui occupent aujourd'hui la Maison Blanche, comploter contre nous", s'est exclamé le président de la puissance chiite. 

Pourtant, lors d'un vote final, les députés se sont déclarés "insatisfaisants" sur quatre des cinq dossiers abordés. Ils ont décidé de soumettre ces questions à la justice pour avis, selon l'agence Tasnim.

L'économie iranienne est en difficulté depuis plusieurs années mais subit de plein fouet le revirement américain vis-à-vis de l'accord sur le nucléaire.  

La devise, le rial, a perdu la moitié de sa valeur depuis avril et plusieurs multinationales ont annoncé leur retrait d'Iran.

La situation a conduit ce mois-ci au limogeage par le parlement des ministres du Travail et de l'Economie. Hassan Rouhani garde pour l'heure le soutien du guide suprême Ali Khamenei.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : Ebrahim Raïssi, portrait d'un dirigeant ultra-conservateur

Le chef de l'AIEA cherche à renforcer les contrôles sur le programme nucléaire iranien

Iran : faible participation pour les élections législatives dans le pays