DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les “Gaulois" de Macron, Sarkozy et Mitterrand

Vous lisez:

Les “Gaulois" de Macron, Sarkozy et Mitterrand

Les “Gaulois" de Macron, Sarkozy et Mitterrand
Taille du texte Aa Aa

Un “simple trait d’humour” pour Emmanuel Macron. Jeudi matin en Finlande, le président français a donc tenu à relativiser la portée de sa formule sur les “Gaulois réfractaires au changement” prononcée la veille au Danemark. Le président français Emmanuel Macron ne pensait pas que ses propos allaient susciter une telle polémique.

"J'aime la France et les Français, n'en déplaise, et je l'aime dans toutes ses composantes. Je les aime ces tribus gauloises, j'aime ce que nous sommes" a précisé Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Helsinki, en ajoutant qu’il “faut prendre un peu de distance avec la polémique et les réseaux sociaux”.

En effet, son “simple trait d’humour” sur les “Gaulois réfractaires au changement” avait déclenché de vives réactions dans l’opposition française et produit de très nombreux commentaires sur Twitter.

De l’usage du terme “Gaulois” par les présidents de la République française

En la matière, la petite phrase de d’Emmanuel Macron sur les Gaulois renvoie sans doute à une certaine vision de l’Hexagone passée sous le prisme d’un célèbre héros de bande dessinée. Album après album, Astérix et ses amis s'échinent en effet pour résister au nouveau monde porté par les Romains.

Un ancien locataire du palais de l’Elysée avait également déclenché une polémique en utilisant le terme “Gaulois”, mais dans une approche sémantique différente. Nicolas Sarkozy, alors candidat en 2016 aux primaires de la droite à l’élection présidentielle, avait ainsi déclaré qu’ “au moment où vous devenez français, vos ancêtres ce sont les Gaulois". L’ancien président avait utilisé cette formule pour appuyer sa campagne très centrée sur les question d’identité. Nicolas Sarkozy avait ici remis au goût du jour un “récit national” hérité du XIXe siècle, un mythe que de nombreux historiens jugent totalement déplacé,obsolète et tout simplement faux.

En remontant plus loin dans le temps, un autre prédécesseur d’Emmanuel Macron peut être invoqué pour donner une réponse aux propos tenus par Nicolas Sarkozy. En mai 1987, lors d’un colloque ayant pour thème "La France et la pluralité des cultures" organisé à la Sorbonne à Paris, François Mitterrand a lui utilisé le terme Gaulois pour donner sa vision de la France.

"Nous sommes Français. Nos ancêtres les Gaulois, un peu romain, un peu germain, un peu juif, un peu italien, un peu espagnol, de plus en plus portugais, peut-être, qui sait, polonais, et je me demande si déjà nous ne sommes pas un peu arabe ?"

Par ses propos, François Mitterrand avait donné, avec humour, sa définition de la France, un creuset aux multiples facettes.