DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : grève du secteur maritime

Vous lisez :

Grèce : grève du secteur maritime

Grèce : grève du secteur maritime
Taille du texte Aa Aa

Des ferries à quai, alignés les uns à côté des autres. Dans le port du Pirée comme dans le reste du pays, aucune liaison maritime n'a été assurée ce lundi. La grève, qui devait durer 24 heures, a même été prolongée à deux jours. Et les touristes qui espéraient rejoindre les îles en sont quittes pour une pause à Athènes.

" Nous sommes arrivés par avion hier soir à Athènes et avons pris le bus pour le Pirée en espérant avoir un ferry ce matin, mais pas de ferry... C'est un peu comme l'Angleterre. Nous avons des grèves de trains, et vous, une grève de ferry aujourd'hui ", commente, philisophe, un touriste britannique.

Répondant à l'appel de la Fédération grecque des marins, les employés du secteur demandent à ce que le boom du tourisme, en particulier vers les îles, se répercute sur leurs salaires.

" Pour les marins grecs, nous demandons une augmentation moyenne de 80 euros par mois, c'est 5% d''augmentation, explique Lefteris Saridakis, représentant du syndicat du personnel de cabine. Mais nos employés refusent et proposent le minimum. Or il faut comprendre que les marins ne travaillent pas 12 mois par an, ils n'ont que cinq à sept mois d'activité, donc en réalité, ce n'est qu'une demi-augmentation. "

Pendant huit ans, crise et austérité oblige, les salaires ont été gelés. C'est la toute première grève depuis que la Grèce est sortie des programmes d'assistance financière. Et les employés du secteur maritime se disent prêts à répéter l'initiative si les armateurs ne satisfont pas leurs demandes.