DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : quand la gauche s'oppose aux migrants

Vous lisez:

Allemagne : quand la gauche s'oppose aux migrants

Allemagne : quand la gauche s'oppose aux migrants
Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, la gauche aussi veut avoir son mot à dire sur la crise migratoire… Des figures de Die Linke, le parti de gauche radicale ont lancé un nouveau mouvement : « Aufstehen », « debout » en allemand. Comme une injonction à la classe politique nationale :

"Ce que nous vivons en Allemagne en ce moment est une solide crise de la démocratie. Il y a beaucoup de personnes qui ne se sentent pas représentées par nos politiciens, par notre gouvernement et par notre politique, qui s’en désintéressent et se sentent laissées de côté", a déclaré Sahra Wagenknecht, fondatrice du mouvement.

Objectif : séduire les Länder d’Allemagne de l’Est, où l’extrême-droite gagne du terrain. En 2019, plusieurs d’entre eux renouvelleront leur parlement.

"Notre but, c’est de changer les partis de la gauche. Nous avons soumis un programme, et si ce programme devient commun à tous ces partis, alors je pense que nous pourrions gagner de nouvelles majorités et nous pourrions avoir un gouvernement différent", poursuit Sahra Wagenknecht.

Un nouveau mouvement qui ne ravit pas l’ensemble de sa famille politique. En juin, Sahra Wagenknecht avait été sifflée en plein congrès de Die Linke.