DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mexico : un an après le séisme, la lassitude des sinistrés

Vous lisez :

Mexico : un an après le séisme, la lassitude des sinistrés

Mexico : un an après le séisme, la lassitude des sinistrés
Taille du texte Aa Aa

Un an après le séisme qui a dévasté le Mexique tuant 369 personnes, beaucoup de sinistrés n'ont pas retrouvé leur chez-soi. L'immeuble de Simon Zuman est inhabitable et il a eu la chance d'être relogé dans une autre partie de la capitale, Mexico, mais c'est le cœur serré qu'il revient dans le quartier où il a vécu pendant 16 ans.

" C'est un mélange de sentiments, de la nostalgie, de la peur, dit-il. Je laisse beaucoup de souvenirs ici, et c'est douloureux. "

_" Tout ce que l'on peut faire, c'est ne pas perdre la foi et continuer à croire qu'un jour on en finira et on oubliera ces moments si difficiles que l'on a vécu ", s_e lamente Enrique Alcantar, qui a perdu son commerce, une laverie automatique.

Un millier d'immeubles endommagés attendent encore d'être consolidés. Pour leurs résidents, la vie dans les préfabriqués s'éternise.

" Ça fait un an que le bâtiment s'est effondré et il n'ont refait que les murs extérieurs, s'indigne Ignacio Antonio Melo. Ils ont creusé des trous dans le trottoir. Mais dans les appartements, ils n'ont strictement rien fait. "

" C'était triste de voir les gens jeter leurs meubles, leurs habits, leurs affaires, parce qu'ils n'avaient pas d'endroit où les mettre. Et ça, pour moi, c'est vraiment insultant ", renchérit une autre sinistrée de la capitale.

Sur les quelque 400 immeubles destinés à être démolis, car trop dangereux, seule une soixantaine l'ont été. Et parmi les sinistrés qui restent empêtrés dans les formalités administratives, c'est le sentiment d'injustice qui prévaut.