Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les deux Corées bâtissent leur avenir commun

Moon Jae-in & Kim Jong-un lors d'une visite officielle en Corée du Nord
Moon Jae-in & Kim Jong-un lors d'une visite officielle en Corée du Nord -
Tous droits réservés
Pyeongyang Press Corps/Pool via REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au dernier jour du sommet intercoréen, le président sud-coréen Moon Jae-in a vu son voeu le plus cher exaucé, gravir le Mont Paektu en venant du nord. Depuis la guerre, les Sud-Coréens ne peuvent s'y rendre que depuis son versant chinois, alors que Kim Jong-un se rend régulièrement sur cette montagne sacrée, la plus symbolique de l'histoire de la péninsule coréenne ...

Pendant ces trois jours de sommet dédiée à la paix pour l'avenir des deux pays, les deux leaders ont opéré un nouveau rapprochement qui semble décisif. Kim Jong-un a accepté de fermer le site d'essais de moteurs et de tirs de missiles balistiques intercontinentaux de Tongchang-ri en présence d'experts internationaux, si les Etats-Unis prennent des mesures réciproques.

Les experts sont toutefois dubitatifs, car Pyongyang avait déclaré à plusieurs reprises n'avoir nul besoin de tests supplémentaires de missiles, et d'autres sites d'essais existent.

Mais cette déclaration semble avoir suffi à débloquer le processus de discussions entre Pyongyang et Washington qui patinait depuis des semaines. L'objectif des Américains étant une dénucléarisation d'ici 2021.

Au-delà de ça, Moon Jae-in et Kim Jong-un vont resserrer leurs liens économiques. Ils ont annoncé leur participation commune aux Jeux Olympiques de 2032. Kim Jong-un a accepté de se rendre à Séoul, ce serait une première depuis la fin de la guerre en 1953.

Le spectre d'un conflit dévastateur intercoréen a donc très nettement reculé.