DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Contre toute attente, victoire de l'opposition aux Maldives

Vous lisez:

Contre toute attente, victoire de l'opposition aux Maldives

Contre toute attente, victoire de l'opposition aux Maldives
Taille du texte Aa Aa

Exit l'homme fort des Maldives, l'heure de l'opposition a sonné dans cet archipel de 340 000 habitants. A Malé, la capitale, des électeurs ont laissé éclater leur joie après la victoire officielle de l'opposant Ibrahim Mohamed Solih sur le président sortant Abdulla Yameen, malgré des attaques en règles de la démocratie et une société civile muselée.

"C'est un moment de joie, un moment d'espoir, un moment historique. J'en appelle au président Yameen et lui demande de respecter la volonté du peuple et de commencer immédiatement et tranquillement à transférer le pouvoir dans le respect de la constitution et de la loi", a déclaré Ibrahim Mohamed Solih de son quartier général.

C'est toute l'opposition qui s'était ralliée derrière Ibrahim Mohamed Solih.

A 54 ans, il était peu connu des électeurs et a été ignoré des médias locaux qui craignaient de s'attirer la colère du pouvoir. Malgré tout, le taux de participation a été élevé, 88 %. Et Mohamed Solih a a obtenu 58,3 % des voix.

Aujourd'hui, il appelle à la libération de tous les prisonniers politiques.

Les principales figures de l'opposition sont en effet derrière les barreaux et l'ex président, figure de proue de l'opposition, est en exil.

La campagne électorale, difficile, avait été qualifiée de "truquée en faveur du président sortant".

Un groupe d'observateurs internationaux s'était vu refuser l'accès au pays, seuls quelques journalistes étrangers avaient pu se rendre aux Maldives pour couvrir le scrutin.