Election présidentielle controversée aux Maldives

Election présidentielle controversée aux Maldives
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président sortant Abdulla Yameen a les faveurs des pronostics, mais les observateurs mettent en garde contre un scrutin truqué.

PUBLICITÉ

La carte postale des Maldives, avec ses plages paradisiaques, est sérieusement écornée depuis l'arrivée au pouvoir en 2013 d'Abdulla Yameen.

Ce dernier était donné grand favori à sa propre succession à l'occasion de l'élection présidentielle organisée ce dimanche.

Lui qui dirige l'archipel de l'Océan Indien d'une main de fer n'avait qu'un seul adversaire en lice, Ibrahim Mohamed Solih.

Son opposant le plus connu, l'ex-chef de l'Etat Mohamed Nasheed, n'a pas pu se présenter en raison d'une condamnation judiciaire, pour des motifs politiques selon l'ONU.

La plupart des journalistes étrangers et les observateurs internationaux se sont vu refuser l'accès au pays.

Pour eux, il est clair que ce scrutin, dont les résultats sont attendus ce lundi, n'est "ni libre, ni équitable".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Contre toute attente, victoire de l'opposition aux Maldives