DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Donald Trump s'en prend à l'Iran

Vous lisez :

Donald Trump s'en prend à l'Iran

Donald Trump s'en prend à l'Iran
Taille du texte Aa Aa

En l'absence de ses homologues russes et chinois, le président américain était très attendu ce mardi à l'ouverture de la 73e Assemblée générale des Nations Unies.

A la tribune de l'ONU, Donald Trump s'en est pris avec véhémence à son ennemi favori, l'Iran, accusé de posséder les armes les plus dangereuses de la planète.

Donald Trump : "Les dirigeants iraniens sèment le chaos, la mort et la destruction. Ils ne respectent ni leurs voisins, ni leurs frontières, ni les droits souverains des nations. Nous demandons à toutes les nations d'isoler le régime iranien tant que son agression se poursuit."

En prenant le contre-pied de son discours prononcé ici-même l'an passé, le locataire de la Maison Blanche a vanté "son initiative de paix audacieuse" avec la Corée du Nord, avant de faire rire les diplomates avec cette petite phrase.

"En moins de deux ans, mon administration a accompli davantage que n'importe quelle administration précédente dans l'histoire de notre pays... Je ne m'attendais pas à cette réaction, mais ça me va" a-t-il déclaré au milieu de l'hilarité générale.

Donald Trump a également réclamé des échanges commerciaux "justes et équilibrés" avec la Chine, appelé l'OPEP à cesser de faire monter les prix du pétrole, et attaqué la Cour pénale internationale qui n'a selon lui "aucune légitimité et aucune autorité".

Il a enfin évoqué son intention de limiter la contribution américaine à 25% du budget des opérations de maintien de la paix de l'ONU, au lieu de 28,5% actuellement, en encouragent les autres Etats à "partager ce lourd fardeau."

Par ailleurs, il a déclaré à des journalistes que son homologue du Venezuela, Nicolas Maduro, pourrait être "renversé très rapidement" par l'armée vénézuélienne.