DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump-Rohani : deux visions du monde s'affrontent à l'ONU

Vous lisez :

Trump-Rohani : deux visions du monde s'affrontent à l'ONU

Trump-Rohani : deux visions du monde s'affrontent à l'ONU
Taille du texte Aa Aa

Deux visions du monde se sont affrontées mardi devant l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Sans surprise, le président américain Donald Trump s'en est pris à l'Iran, accusé "de posséder les armes les plus dangereuses de la planète" et d'être "le principal soutien du terrorisme dans le monde" : "Les dirigeants iraniens sèment le chaos, la mort et la destruction. Ils ne respectent ni leurs voisins, ni leurs frontières, ni les droits souverains des nations. Nous demandons à toutes les nations d'isoler le régime iranien tant que son agression se poursuit."

La réponse ne s'est pas faite attendre. A la même tribune, Hassan Rohani dénonce "la position absurde" de son homologue américain. "La sécurité ne peut pas être "le jouet" de la politique intérieure américaine", martèle le président iranien.Il accuse les États-Unis de vouloir "renverser" le régime de Téhéran malgré leurs propositions de dialoguer, et qualifie de "terrorisme économique" le rétablissement des sanctions par Washington : "Ce que dit l'Iran est clair : pas de guerre, pas de sanctions; pas de menaces, pas d'intimidation; il suffit d'agir conformément à la loi et au respect des engagements. Nous soutenons la paix et la démocratie dans l'ensemble du Moyen-Orient".

Unilatéralisme contre multilatéralisme, Emmanuel Macron marque son désaccord avec la stratégie américaine. Pour le président français, un seul leitmotiv : coopération et dialogue pour régler la crise iranienne et forger ensemble un nouvel équilibre mondial. "Je ne crois pas à la loi du plus fort" martèle le chef de l’État français.

"Cette voie je l'affirme ici, celle de l'unilatéralisme elle nous conduit directement au repli et au conflit. La responsabilité de la paix ne se délègue pas, ne se refuse pas, ne se préempte pas. Elle s'exerce collectivement" a indiqué Emmanuel Macron.

L'affrontement entre les deux puissances devraient se poursuivre ce mercredi. Donald Trump a convoqué une réunion du Conseil de sécurité sur l'Iran qu'il présidera lui-même. Elle sera suivie d'une conférence de presse du dirigeant iranien.

avec AFP