DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : le jeune horticulteur qui devait "traverser la rue" va trouver un travail

Vous lisez :

France : le jeune horticulteur qui devait "traverser la rue" va trouver un travail

France : le jeune horticulteur qui devait "traverser la rue" va trouver un travail
@ Copyright :
@ Copyright : Julien Faure/Pole Emploi/Flickr
Taille du texte Aa Aa

A écouter le président français, il lui suffisait de traverser la rue pour trouver un travail. Jonathan Jahan n'a finalement pas eu besoin d'aller à Montparnasse, le "buzz" médiatique suscité par la sortie du président a suffi.

Après avoir reçu plusieurs dizaines de propositions dont certaines dans son secteur, l'horticulture, le jeune homme de 25 ans a été pris sous l'aile du directeur d'une agence d'intérim de Montargis, la ville où il réside.

Selon BFMTV, il serait sur le point de devenir cariste. "Je vais exercer dans un truc que j'aime. J'aime autant horticulteur que cariste". Son CV a été retenu par deux entreprises et il a décroché des entretiens.

Julien Pineau, l'homme qui l'a aidé à trouver un travail l'a orienté vers ce secteur, où l'offre est très importante. "On s'est dit que c'est un jeune qui a besoin, qu'il a eu des moments difficiles dans sa vie, et que c'était peut-être à nous, acteurs de l'emploi local, de l'aider. Il m'a dit qu'il n'était pas du tout arrêté par l'idée de travailler dans un domaine spécifique et que tout ce qu'il voulait, c'était travailler pour pouvoir s'en sortir".

Jonathan va donc, comme l'avait suggéré Emmanuel Macron, changer de secteur, mais pas pour travailler en restauration. "J'ai dit que j'avais un CAP horticole et tout le monde s'est focalisé dessus, mais j'ai fait plein d'autres choses aussi."

Si Jonathan Jahan a eu de la chance, plus d'une personne de moins de 25 ans sur cinq est au chômage, un taux bien supérieur à la moyenne européenne.