DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump salue un "accord historique" pour remplacer l'Aléna

Vous lisez:

Trump salue un "accord historique" pour remplacer l'Aléna

Trump salue un "accord historique" pour remplacer l'Aléna
Taille du texte Aa Aa

Adieu à l'Accord de libre échange nord-américain (Aléna) et gloire à l'Accord États-Unis Mexique Canada (AEUMC)... Voilà l'essentiel du discours de Donald Trump au lendemain d'un accord commercial conclu in extremis ce dimanche soir.

"Nous avons négocié ce nouvel accord sur le principe de l’équité et de la réciprocité. Pour moi, c’est le plus important, car nous avons été traités si injustement par de nombreux pays. L’accord concernera près de 1 200 milliards de dollars d’échanges, ce qui en fait l'accord commercial le plus important de l’histoire des États-Unis", a déclaré le président américain.

Ce nouvel accord est supposé remplacer l'Aléna, un traité de libre-échange vieux de près de 25 ans entre les trois pays.

Le président mexicain sortant, Enrique Peña Nieto, a évoqué un accord "gagnant-gagnant-gagnant". Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a de son côté salué un accord "totalement bénéfique" pour les Canadiens :

"Lorsque cet accord sera adopté, l'Accord de libre-échange nord-américain sera préservé, modernisé et garanti pour le 21ème siècle. Cela signifie que les travailleurs canadiens et leurs familles bénéficieront de grandes possibilités comme jamais auparavant."

Le texte doit encore être ratifié par les parlements

Encore faut-il que le texte soit ratifié par les parlements des trois nations concernées.

Donald Trump veut signer le texte à la fin novembre avec le président sortant mexicain, Enrique Peña Nieto, qui quitte le pouvoir le 1er décembre et le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

A un peu plus d'un mois d'élections législatives cruciale, Donald Trump a assuré qu'il avait d'autres options à sa disposition si le Congrès américain devait rejeter le nouvel accord mais sans élaborer.

Les "démocrates pourraient avoir envie de jeter aux orties l'un des plus grands accords pour le peuple et les travailleurs. Il se pourrait bien qu'ils veuillent le faire pour des raisons politiques avec en ligne de mire (la présidentielle de) 2020", a accusé le président.

Certains démocrates ont souligné qu'il fallait regarder l'accord de près mais sans le rejeter par avance. Nancy Pelosi la chef de file de l'opposition à la chambre des Représentants a souligné que "réparer l'Aléna c'est augmenter la paye des travailleurs américains, garantir un vrai droit du travail, et assurer un traitement équitable pour l'agriculture américaine".

Côté canadien, les producteurs laitiers ont vivement dénoncé lundi le nouvel accord qui ouvre un peu plus leur secteur à la concurrence étrangère.