DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Décès de Do Muoi, ancien chef du parti communiste vietnamien

Vous lisez:

Décès de Do Muoi, ancien chef du parti communiste vietnamien

Décès de Do Muoi, ancien chef du parti communiste vietnamien
Taille du texte Aa Aa

L'ancien dirigeant du parti communiste vietnamien Do Muoi est décédé lundi à l'âge de 101 ans au terme d'une longue carrière politique marquée par la lutte pour l'indépendance du pays, la guerre avec les Etats-Unis et une campagne massive de nationalisation.

Membre du parti communiste depuis près de 80 ans, chef du parti de 1991 à 1997, Do Muo est décédé des suites d'une longue maladie dans un hôpital militaire de Hanoï, d'après les médias officiels du pays.

Né en 1917, il rejoint le parti communiste dès 1936. Cinq ans plus tard, il est arrêté par les Français et détenu dans la célèbre prison de Hoa Lo, surnommée "Hanoï Hilton", où seront emprisonnés par la suite les pilotes de chasse américains abattus. Il s'en échappe quatre ans plus tard via une canalisation d'égout et se cache dans les jungles du nord du Vietnam où il continue à harceler les troupes françaises jusqu'à l'indépendance du pays, proclamée en 1954.

Après la fin de la guerre du Vietnam en 1975, il entreprend une campagne, baptisée "X2", de nationalisation massive: des milliers d'entreprises privées sont démantelées dans le sud du Vietnam, qui était alors le moteur économique du pays.

A partir des années 1980, il suit la nouvelle ligne du parti qui lance les réformes économiques "Doi Moi", visant à ouvrir le pays aux investissements étrangers.

La mort de Muoi intervient quelques jours après le décès du président vietnamien Tran Dai Quang à Hanoi le 21 septembre à l'âge de 61 ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.