DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Exposition historique consacrée à Bruegel

Vous lisez:

Exposition historique consacrée à Bruegel

Exposition historique consacrée à Bruegel
Taille du texte Aa Aa

II s'agit de la rétrospective la plus importante jamais consacrée au maître de la Renaissance flamande.

Bruegel demeure indissociable de sa Tour de Babel, dont les deux versions sont exceptionnellement présentées, tout comme quatre autres de son cycle Saisons.

A l'occasion du 450 e anniversaire de sa mort, le musée des Beaux-arts de Vienne, en Autriche, a réuni des oeuvres jusqu'ici dispersées dans des collections, mais possède le noyau le plus important du travail de l'artiste : douze tableaux, dont une des deux Tour de Babel, Mariage paysan, Jeux des enfants et trois des Saisons.

En effet, les œuvres de Bruegel "ont été collectionnées très tôt par deux membres de la famille des Habsbourg, l'archiduc Ernest, qui régna sur les Pays-Bas, et son frère, l'empereur Rodolphe II", a déclaré l'historienne d'art Alice Hoppe-Harnoncourt.

Des scènes de la vie paysanne aux thèmes bibliques, une trentaine de tableaux, et deux fois plus de dessins sont présentés cette fois. Ils foisonnent de symboles et de détails de la vie quotidienne.

"Tout un chacun, je pense, peut avoir accès à ses messages", estime Sabine Pénot, l'une des commissaires de l'exposition. "Il suffit vraiment de prendre le temps, et à un moment donné, on se retrouve confronté à soi-même; et à ce moment-là, je pense que le message des oeuvres de Bruegel est vraiment intemporel. Bon nombre des prêts internationaux étaient si anciens et fragiles qu'ils n'avaient presque jamais voyagé et beaucoup des œuvres exposées n'avaient jamais quitté leur ville natale. Tout le monde connaît Bruegel, qu'il s'agisse de reproductions sur calendriers ou sur boîtes de biscuits. Mais jamais auparavant autant de ses œuvres n'avaient été rassemblées en un seul lieu".

En 2012, le musée des Beaux-arts de Vienne a entamé un examen technique approfondi des peintures, à l'aide de la technologie des rayons X et de l'infrarouge, qui n'avait jamais été réalisé auparavant. A partir de ce moment-là, un certain nombre d'institutions, en particulier en Belgique, ont accepté d'apporter leur contribution à cette exposition.

L'exposition rassemble des pièces d'une trentaine de collections privées et publiques du monde entier, d'Anvers à Madrid,en passant par New-York, Paris, Prague et Rotterdam.

Le Metropolitan Museum (MoMa) de New York a décidé de ne pas prêter La Moisson, qui aurait complété les cinq tableaux qui constituent les Saisons.

Un autre co-commissaire, Manfred Sellink, directeur du Musée royal des Beaux-Arts d'Anvers, en Belgique, a déclaré que les œuvres de Bruegel continuaient à fasciner car "il réussit à dépeindre des détails étonnamment précis avec un champ visuel littéralement cinématographique".

Parallèlement à la véritable exposition, un site Web d'accompagnement, http://www.insidebruegel.net, permet à l'utilisateur de zoomer sur les détails des peintures qui ne sont pas facilement visibles à l'œil nu.

Une exposition à découvrir jusqu'au 13 janvier prochain.