DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les élections brésiliennes vues du Portugal

Vous lisez :

Les élections brésiliennes vues du Portugal

Les élections brésiliennes vues du Portugal
Taille du texte Aa Aa

Environ 90 milles Brésiliens vivent au Portugal et à moins d'une semaine des élections générales dan leur pays, ils témoignent du climat de tension et de la forte polarisation politique qui règnent au Brésil.

Paola et Daniel Barroso expliquent que la violence les a poussés à immigrer : "Nous sommes épuisés par le niveau de violence au Brésil. C'est très dangereux d'y vivre. On ne peut plus sortir dans la rue. On vit dans les beaux quartiers, jusqu'à peu, nous étions en sécurité, mais mains maintenant on ne peut plus y vivre paix."

Entre deux morceaux d'un concert sur un toit de Porto, les élections générales sont dans toutes les conversations.

Au Brésil, à en croire les sondages pour la présidentielle, le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro est assuré d'être au second tour et devrait faire face à Fernando Haddad, l'ex-maire de Sao Paulo désigné pour remplacer l'ancien président Lula.

Fernanda Lopes, immigrée brésilienne : "Je voterais Bolsonaro, la gauche a été trop longtemps au pouvoir au Brésil... Et il est le seul candidat qui ne soit pas mêlé à des histoires de corruption."

Ana Carvalho, immigrée brésilienne: "C'est triste, mais je ne vois aucun candidat qui me correspondrait. Mais en tout cas, je ne voterais pas pour Bolsonaro."

  1. Luca Argel, immigré brésilien : "Voter contre Bolsonaro est très utile parce que c'est voter pour la démocratie. Je voterai toujours pour les candidats du camp progressiste."

Ana Lia, immigrée brésilienne : "Je voterais pour Haddad, le gouvernement Lula n'était pas idéal, au moins nous aurions les mêmes politiques sociales."

Filipa Soares est l'envoyée spéciale d'Euronews à Porto : "Beaucoup de ces immigrés brésiliens ne pourront pas voter lors de l'élection présidentielle, mais tous suivent de prêt la campagne qui se déroule de l'autre côté de l'Atlantique."