DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue Europa: Marseille et Bordeaux assommés, Rennes freiné

Vous lisez:

Ligue Europa: Marseille et Bordeaux assommés, Rennes freiné

Ligue Europa: Marseille et Bordeaux assommés, Rennes freiné
Taille du texte Aa Aa

Soirée noire en Ligue Europa pour les clubs français: Marseille a été rejoint sur le fil par l'Apollon Limassol (2-2), Bordeaux battu à domicile par Copenhague (2-1) et Rennes qui s'est incliné à Astana (2-0), lors de la deuxième journée jeudi.

L'OM, finaliste 2018, n'a pu éviter l'écueil chypriote, une île dont les équipes ont souvent joué des tours aux clubs français.

Privé de Thauvin, l'OM a d'abord pu compter sur son capitaine Dimitri Payet et sur un Luiz Gustavo enfin de retour au milieu. Le Français a ouvert le score d'une belle frappe croisée (50e) avant que le Brésilien - servi par Payet - ne double la mise d'un tir tendu (67e).

Mais les Chypriotes ont réduit le score par un but superbe de Markovic (74), juste avant la sortie de Gustavo (75), puis ont arraché le nul grâce à Zelaya (90+1).

La mauvaise série continue pour l'OM, battu en ouverture par l'Eintracht Francfort (2-1) et à la peine aussi en championnat. Les Olympiens sont derniers du groupe H avec leur adversaire du soir. Francfort, vainqueur 4-1 d'une Lazio réduite à 9, est leader.

- Regrets bordelais -

Battus en ouverture par le Slavia Prague (1-0), les Girondins n'ont pas été récompensés de leurs multiples occasions face à Copenhague et voient leurs chances de qualification nettement se réduire avant une double confrontation avec le Zénit Saint-Pétersbourg.

Sotiriou a ouvert la marque pour les Danois d'une tête puissante (42e). Juste avant la pause, les Bordelais auraient pu égaliser sur penalty mais Kamano a vu sa frappe passer juste au-dessus de la transversale (45+3), après avoir touché la barre sur un lob (29e). Karamoh et Tchouameni se sont également heurtés au gardien Andersen et au poteau.

Les Girondins ont fini par égaliser par Sankharé, bien servi par l'ancien de Copenhague Cornelius (84). Mais les Danois, invaincus depuis 10 matches en C3, ont douché les espoirs des Français en fin de rencontre grâce à Skov (90+2).

Avec zéro point, Bordeaux est dernier de son groupe et la qualification paraît déjà loin, même si le Slavia Prague s'est aussi incliné, chez le Zénit-Saint-Pétersbourg (1-0).

- Rennes limite la casse -

Sans Sarr (blessé) et Ben Arfa (ménagé), puis privé de Baal sorti sur blessure en première période, Rennes n'a pas confirmé sa victoire inaugurale contre les Tchèques de Jablonec (2-1).

Les hommes de Sabri Lamouchi ont concédé l'ouverture du score face aux Kazakhs d'Astana à la 64e minute par Zaynutdinov d'une belle tête. Les Bretons ont eu l'opportunité d'égaliser, mais la frappe de Bensebaini a fini sur le poteau (87e).

Quelques minutes plus tard, les Rouge et Noir ont encaissé un deuxième but à l'issue d'un contre conclu par Tomasov (90+1).

Les Rennais enchaînent un quatrième match sans victoire toutes compétitions confondues. Mais grâce au match nul entre le Dynamo Kiev et Jablonek (2-2), ils sont à la 2e place du groupe K.

Dans les autres matches de la soirée, les favoris ne se sont pas fait surprendre. Arsenal, avec une équipe remaniée, s'est imposé 3-0 à Qarabag avec un but du jeune français Guendouzi. L'AC Milan, d'abord mené par l'Olympiakos, l'a emporté 3-1 (doublé de Cutrone et but d'Higuain). Chelsea longtemps accroché par les Hongrois de Videoton a fini par gagner grâce à Morata (1-0) et prend seul la tête du groupe L. Leverkusen s'est imposé 4-2 face à l'AEK Larnaca.

Le Séville FC s'est en revanche incliné à Krasnodar (2-1) de même que Besiktas à Malmö (2-0).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.