DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cristiano Ronaldo : le malaise des sponsors

Vous lisez:

Cristiano Ronaldo : le malaise des sponsors

Cristiano Ronaldo : le malaise des sponsors
Taille du texte Aa Aa

Cristiano Ronaldo, alias CR7, est l'un des footballeurs les talentueux de la planète, mais aussi une véritable icône publicitaire.

Selon le magazine Forbes, il a touché l'an passé 94 millions d'euros, entre son salaire et ses différents contrats de sponsoring.

Alors quand il est rattrapé par des accusations de viol - des faits qui se seraient produits à Las Vegas en 2009 -, ses annonceurs peuvent trembler.

Marcel Pulvis, spécialiste de l'économie du sport : "Parlons seulement du contrat à vie que Ronaldo a signé avec Nike, un contrat d'un milliard de dollars. C'est très risqué, car c'est un grave préjudice pour l'image du joueur, de l'homme, et en même temps pour la société qui a accolé son nom à celui de Ronaldo en utilisant ses valeurs en tant que footballeur et en tant qu'homme."

L'équipementier américain s'est dit "profondément préoccupé" par les accusations visant le quintuple Ballon d'Or, quand EA Sports, un autre de ses sponsors, parle d'une situation "troublante".

Cet été, l'attaquant portugais a signé à la Juventus, qui en a tiré profit sur le plan sportif, avec 9 victoires en 9 matches depuis le début de saison, et sur le plan financier, avec une action qui a bondi de près de 200% à la Bourse de Milan avant la révélation de cette affaire.

Marcel Pulvis : "Si les accusations de viol devaient aboutir à un procès, la Juventus devra nécessairement évaluer les dommages réels, et pas seulement se préoccuper de la chute des cours suite à cette affaire. La Juventus doit vérifier la "juste valeur" en général. De quoi est-ce que je parle ? La "juste valeur" est la valeur ajoutée qu'un personnage tel que Cristiano Ronaldo apporte aux clubs et aux entreprises lorsqu'il y associe son nom. Il doit être clair que l'engagement de Ronaldo est une opération d'image, une opération sportive et une opération commerciale. L'un des trois piliers, celui de l'image, pourrait soudainement s'écrouler."

Cristiano Ronaldo ne portera plus le maillot de la sélection portugaise jusqu'à la fin de l'année, mais il a été convoqué par son entraîneur dans le groupe de la Juventus qui va jouer ce samedi sur la pelouse de l'Udinese.