DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bulgarie : un suspect arrêté pour le meurtre de la journaliste Viktoria Marinova

Vous lisez:

Bulgarie : un suspect arrêté pour le meurtre de la journaliste Viktoria Marinova

Bulgarie : un suspect arrêté pour le meurtre de la journaliste Viktoria Marinova
@ Copyright :
REUTERS/Dimitar Kyosemarliev
Taille du texte Aa Aa

Un suspect a été arrêté par la police bulgare dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de la journaliste Viktoria Marinova, a indiqué ce mardi une source proche du dossier. Cette information n'a toutefois pas été confirmée ou infirmée par le ministère bulgare de l'intérieur. Mais un porte-parole du ministère a laissé entendre qu'une déclaration pourrait intervenir dans cette après-midi.

Veillées et hommages ont été organisées dans tout le pays

Hier, des milliers de personnes s'étaient recueillies dans toute la Bulgarie après le viol et le meurtre d'une journaliste de télévision. Le corps de Viktoria Marinova, 30 ans a été retrouvé samedi près du Danube, dans le nord du pays.

REUTERS/Dimitar Kyosemarliev

Ivo Indjev, journaliste, est inquiet pour l'avenir de la profession dans le pays. "Je plaisantais souvent sur le fait que la Bulgarie, ce n'était pas la Russie, en disant qu'ici, on ne tuait pas les journalistes, explique t-il. On les force à se taire, on les vire. Mais voilà, le pire est arrivé ici aussi."

"Le pire est arrivé ici aussi"

Viktoria Marinova présentait sa propre émission dans une chaîne de télévision locale. Son programme parlait des problèmes de corruption. "C'était une victime facile, parce que ce n'était pas une journaliste d'investigation connue, estime une Bulgare. Le doute va donc toujours planer, on va se demander s'il y avait un autre motif."

REUTERS/Stoyan Nenov

Une enquête est en cours

Peu de temps avant sa mort, Viktoria Marinova menait une enquête sensible sur l'utilisation abusive de fonds de l'Union européenne en Bulgarie. On ignore encore si le meurtre est lié à son travail. Une enquête est en cours.

La Bulgarie, mauvaise élève en matière de liberté d'expression

En tous cas, ce meurtre va porter un nouveau coup dur au journalisme en Bulgarie, pays connu pour son manque de liberté d'expression. Il est classé à la 111e place mondiale sur 180 dans le dernier rapport de Reporters sans frontières (RSF). La Bulgarie est donc largement la dernière de l'Union européenne.