DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journaliste disparu : Ryad accusé par Ankara

Vous lisez:

Journaliste disparu : Ryad accusé par Ankara

Journaliste disparu : Ryad accusé par Ankara
Taille du texte Aa Aa

La télévision turque a diffusé de nouvelles images accréditant la thèse d'une disparition forcée du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le 2 octobre à Istanbul.

Elles montrent les abords du consulat saoudien, dernier endroit où se serait rendu le journaliste du Washington Post, critique du pouvoir de Ryad.

Pour la police turque, Jamal Khashoggi a été tué ou kidnappé dans le bâtiment, ce que l'Arabie saoudite dément.

"N'oubliez pas que nous avons là un jeune prince héritier et que ces dernières années, il a pris toute une série de décisions que je qualifierai d'erratiques. Il a mené campagne au Yémen, un pays où tout le monde sait qu'il est impossible de gagner cette guerre. Il est donc allé au Yémen, il a bloqué le Qatar, il a aussi fait arrêter plus de 100 princes et hommes d'affaires saoudiens. Je ne vois pas la disparition de Kashoggi s'écarter de ce modèle de prise de décision saoudienne et encore moins depuis que Mohammed ben Salmane est devenu prince héritier", explique Hilal Khashan, professeur de Science politique à l'Université américaine de Beyrouth.

Selon le Washington Post, les services de renseignement américains avaient intercepté, avant sa disparition, des communications entre responsables saoudiens évoquant son enlèvement.

"Les États-Unis n'avaient pas d'informations à l'avance sur la disparition de Jamal Khashoggi", ou d'éventuelles menaces, a répondu mercredi un porte-parole du département d'Etat américain, Robert Palladino.

Avec agence