DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jamal Khashoggi : l'incertitude perdure autour de sa disparition

Vous lisez :

Jamal Khashoggi : l'incertitude perdure autour de sa disparition

Jamal Khashoggi : l'incertitude perdure autour de sa disparition
Taille du texte Aa Aa

L'éditorialiste critique du pouvoir de Ryad et collaborateur du Washington Post n'a plus donné de signe de vie depuis son entrée le 2 octobre au consulat de son pays à Istanbul, où il s'était rendu pour obtenir un document en vue de son mariage avec une Turque.

Ankara affirme qu'il n'est jamais ressorti du bâtiment, mais Ryad assure le contraire.

Selon le Washington Post, les services de renseignement américains avaient connaissance d'un projet saoudien, impliquant le prince héritier Mohammed Ben Salmane, consistant à attirer Jamal Khashoggi dans un piège pour l'arrêter.

"Espérons qu'une bonne nouvelle peut encore arriver. Peu importe qui a fait ça, nous ne le laisserons pas passer. Je ne laisserai jamais tomber. Je n'oublierai jamais ça", a déclaré Karen Attiah, la responsable des pages "Opinion" au Washington Post

La fiancée de l'éditorialiste saoudien, Hatice Cengiz, a sollicité l'aide de Donald Trump. Le président américain a déclaré mercredi à la presse à Washington s'être entretenu "au plus haut niveau" avec les Saoudiens, et ce "plus d'une fois", au sujet du journaliste."Nous sommes très déçus de voir ce qui se passe. Nous n'aimons pas ça" et "nous voulons savoir ce qui se passe là-bas", a-t-il assuré.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a averti jeudi que son pays ne resterait pas silencieux au sujet du journaliste saoudien disparu. Mais interrogé à propos des affirmations de responsables turcs selon lesquelles M. Khashoggi a été assassiné dans le consulat par des agents saoudiens, M. Erdogan a botté en touche. "Il n'est pas juste que je commente des suppositions, mais nous avons nos inquiétudes", a-t-il dit.

"La Turquie a besoin des Saoudiens et c'est peut-être la raison pour laquelle nous avons entendu une réponse prudente de leur part. Ils ont besoin des investissements et des touristes saoudiens en ce moment. Dans une moindre mesure, ils ont besoin du pétrole saoudien. La Turquie est en ce moment en proie à une crise économique", a expliqué à euronews Emily Wither, journaliste de l'agence Reuters à Istanbul.

A Washington aux Etats-Unis. des dizaines de manifestants se sont rassemblés mercredi devant l'ambassade d'Arabie Saoudite pour dénoncer la disparition de Jamal Khashoggi.

Avec agence