DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Usain Bolt excédé par un contrôle antidopage inopiné

Vous lisez :

Usain Bolt excédé par un contrôle antidopage inopiné

Usain Bolt excédé par un contrôle antidopage inopiné
Taille du texte Aa Aa

Usain Bolt, retiré de l'athlétisme et pas encore officiellement footballeur professionnel, est excédé d'avoir été convoqué pour un contrôle antidopage inopiné et il le fait savoir lundi, sur son compte Instagram.

Dans une vidéo, le détenteur des records du monde du 100 m (9.58) et du 200 m (19.19) exhibe une convocation à un test antidopage hors compétition visiblement réclamé par la Fédération australienne de football.

gi

"Comment est-ce que je vais passer un test antidopage aujourd'hui, interroge Bolt dans la vidéo. Je ne suis même pas encore un footballeur professionnel ! Non, mais sérieusement ?"

"Alors j'ai demandé à la dame: +Pourquoi dois-je passer un test antidopage alors que je n'ai pas encore signé avec un club ?+ Elle m'a répondu qu'on lui avait dit que j'étais un athlète d'élite et que je devais donc être contrôlé... Bon, OK", poursuit l'octuple champion olympique.

Bolt a arrêté l'athlétisme l'an dernier et tente de se reconvertir dans le football professionnel. Le club de 1re division australienne (A-League) des Central Coast Mariners lui a offert la possibilité de s'entraîner pour le tester avant d'éventuellement lui faire signer un contrat professionnel.

Le Jamaïcain de 32 ans a été titularisé pour la première fois le 12 octobre en match amical et a inscrit un doublé. Il rêve maintenant de signer son contrat pro alors que la saison de A-League débute dans quelques jours, le 19 octobre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.