DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Poutine affirme que 700 otages ont été capturés par Daesh

Vous lisez :

Syrie : Poutine affirme que 700 otages ont été capturés par Daesh

Syrie : Poutine affirme que 700 otages ont été capturés par Daesh
Taille du texte Aa Aa

Le président Vladimir Poutine a déclaré jeudi que les militants du groupe État islamique avaient capturé près de 700 otages dans une partie de la Syrie contrôlée par les forces soutenues par les États-Unis et avaient exécuté certains d'entre eux et promis d'en tuer davantage.

S'exprimant à Sotchi, M. Poutine a déclaré que les otages comprenaient plusieurs ressortissants américains et européens, ajoutant que l'État islamique étendait son contrôle sur le territoire de la rive gauche de l'Euphrate.

Le président russe n'a pas précisé quelles étaient les revendications des jihadistes.

"Ils ont lancé des ultimatums, des demandes spécifiques et ont averti que si ces ultimatums ne sont pas respectés, ils exécuteront 10 personnes chaque jour. Avant-hier, ils ont exécuté 10 personnes", a déclaré Poutine au forum de discussion Valdai à Sotchi.

L'agence de presse TASS a rapporté mercredi que les jihadistes avaient capturé environ 700 otages dans la province syrienne de Deir-ez Zor après avoir attaqué un camp de réfugiés dans une zone contrôlée par les forces américaines. L'attaques auraient eu lieu le 13 octobre.

Contacté par Euronews, Rami Abdulrahman, membre de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme à Londres a déclaré pour sa part que le nombre d'otages était plus proche des 300 personnes.

Ces otages auraient été capturés alors que les personnes se trouvaient dans un camp de réfugiés près de la ville de Hajin, à une trentaine de kilomètres de la frontière irakienne.

Selon Rami Abdulrahman, certains réfugiés membres de Daesh auraient servi de complices. Des Français et des Belges figureraient parmi les victimes, rapporte cette même source.

Eurnonews a contacté les autorités françaises et belges qui n'ont pas été en mesure de confirmer ou d'infirmer ces informations à ce stade.