DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tuerie de Kertch : des témoignages troublants

Vous lisez :

Tuerie de Kertch : des témoignages troublants

Tuerie de Kertch : des témoignages troublants
Taille du texte Aa Aa

Combien de tueurs à Kertch, en Crimée, lors de la fusillade qui a fait vingt morts dans un lycée ? Si la police pense que cette tuerie "à l'américaine" est le fait d'un seul homme, dont le corps a été retrouvé et identifié, une jeune femme qui a échappé à l'attaque pense qu'il y avait au moins deux tireurs. Elle a accepté de parler à notre envoyée spéciale :

"Il n'y avait pas qu'un seul attaquant, il y en avait plusieurs, parce que les tirs provenaient de plusieurs directions. Nous étions sur le point d'être exécutés. Mon amie m'a raconté que, lorsqu'elle se sauvait, elle a vu les cadavres tomber derrière elle".

C'est aussi l'avis du gouverneur de Crimée, Sergueï Aksionov, qui pense que le tueur, qui s'est donné la mort, pourrait ne pas avoir agi seul.

Notre témoin continue : "Je ne le connaissais pas personnellement, mais on m'a dit qu'il était silencieux, qu'il ne parlait à personne, qu'il n'avait pas d'amis, mais qu'il n'avait pas de problèmes de conversation. Mes amis ont dit qu'ils ne se seraient jamais attendus à une telle chose de sa part. Ils croient que c'était un "fake", qu'il ne pouvait tout bonnement pas faire un truc pareil. Et pourtant, il a bien acheté des munitions et des armes. Peut-être que quelqu'un lui a promis un tas d'or, et il y a cru, il devait être encadré, car même après qu'il s'est suicidé, les coups de feu ont continué, il y avait plusieurs personnes".

Une chapelle ardente a été érigée devant le lycée de Kertch et des dizaines d'habitants de la ville sont venus se recueillir. Selon sa petite amie, c'est pour se venger d'humiliations que Vladislav Rosliakov, le tueur, est passé à l'acte.

Galina Polonskaya, Euronews : "Les habitants de Kertch viennent depuis tôt ce matin se recueillir devant ce mémorial improvisé à l'entrée du collège. Ils déposent des fleurs, prononcent des prières et portent le deuil des victimes de cette terrible tragédie."