DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les réformes en Roumanie observées de près

Vous lisez :

Les réformes en Roumanie observées de près

Les réformes en Roumanie observées de près
@ Copyright :
REUTERS/Vincent Kessler
Taille du texte Aa Aa

La Roumanie apparaît à son tour dans le viseur européen. Les réformes judiciaires menées par le gouvernement roumain sont au centre des inquiétudes. Les institutions de l’UE ont déjà fait part de leurs préoccupations. Désormais c'est le Conseil de l'Europe qui s'alarme des modifications prévues dans le code pénal qui pourraient affaiblir la lutte contre la corruption et le crime organisé. "Concernant l'abus de pouvoir, il est seulement punissable si vous abusez de votre position pour obtenir de l'argent pour vous ou pour les membres de votre famille mais pas si cela est au profit de vos amis", explique Thomas Markert du Conseil de l’Europe.

Le président roumain s'exprimait ce mardi devant les députés européens réunis en session plénière à Strasbourg. A quelques mois de la présidence roumaine de l'Union et des élections européennes, les élus ont signalé l'opportunité pour Bucarest de réaffirmer son engagement en faveur de l’UE. "La Roumanie, comme en 1989, doit jouer un rôle important pour remporter cette bataille en 2019" contre les dérives autoritaires, souligne le leader des libéraux, le Belge Guy Verhofstadt. Pour Bucarest, membre de l'Union depuis 2007, la priorité est de rejoindre l'espace Schengen. Pour cela il faut soutenir l’Etat de droit et lutter contre la corruption insiste le président de la Commission européenne.

Avec la présidence roumaine de l'Union au 1er semestre 2019, les institutions espèrent convaincre le gouvernement de ne pas céder aux sirènes du populisme.