DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Traité de Maastricht : 25ème anniversaire de son entrée en vigueur

Vous lisez :

Traité de Maastricht : 25ème anniversaire de son entrée en vigueur

Traité de Maastricht : 25ème anniversaire de son entrée en vigueur
Taille du texte Aa Aa

Au début des années 90, alors que la guerre froide prend fin, le traité de Maastricht va marquer l'Europe. Il institue une Union européenne entre les douze Etats membres de la Communauté économique européenne.

Le traité de Maastricht, du nom d'une ville du sud des Pays-Bas, est entré en vigueur le 1er novembre 1993, il y a tout juste 25 ans. Il est considéré comme le deuxième acte fondamental de la construction européenne après le traité de Rome en 1957.

"Les Etats membres des prospères Communautés européennes devaient aller au-delà d'une simple coopération économique. La coopération devait avoir d'autres niveaux", explique Perikles Christodoulou, conservateur de la Maison de l'histoire européenne

Ce traité qui institue une union économique et monétaire donnera naissance à l'euro dix ans plus tard. Il contribuera aussi à mettre en place une citoyenneté européenne et la libre circulation, et permettra une coopération policière et judiciaire.

Pour autant, sa ratification n'a pas été aisée. Les Danois rejettent le traité par référendum en 1992. Un rejet qui inquiètent les responsables européens.

"Ce non issu du référendum doit faire réfléchir tout le monde. Mais la commission ne peut manquer de dire qu'elle craint que ce non n'ait des conséquences", déclare alors Jacques Delors, président de la Commission européenne (1985-1995).

Les Français approuvent d'extrême justesse le traité en septembre 92.

"Pour la première fois, les responsables européens réalisent que l'enthousiasme qui avait présidé aux négociations avant le référendum de Maastricht n'était pas nécessairement partagé par les sociétés ou les opinions publiques", souligne Víctor Fernández Soriano, chercheur à l'Université libre de Bruxelles.

Certains opposants au traité de Maastricht s'inquiètent d'une perte de leur identité nationale. D'autres dénoncent la mise en place d'un modèle économique qu'ils accusent d'être trop libéral et de piétiner les droits sociaux et du travail.

Les critères de Maastricht mis en place par ce traité sont aussi pointés du doigt car ils réduisent la marge de manœuvre des États en matière budgétaire.

"De nombreux liens historiques existent entre les débats qui ont eu lieu au moment du traité de Maastricht et les débats actuels. La plupart des questions sont fondamentalement les mêmes. Le traité de Maastricht a été un véritable tournant pour l'intégration européenne et un jalon pour l'histoire européenne. Mais c'est aussi le moment où l'euroscepticisme est apparu", ajoute Víctor Fernández Soriano.

Le Danemark obtiendra finalement le droit ne jamais adopter la monnaie unique en échange de quoi le traité sera bien mis en œuvre.

Aujourd'hui, un quart de siècle après son entrée en vigueur, l’euroscepticisme a le vent en poupe dans de nombreux pays de l'Union européenne. Un euroscepticisme qui s'illustre notamment au Royaume-Uni avec le Brexit ou en Italie avec le rejet du projet de budget 2019 par Bruxelles.