DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Kursk", un récit en apnée

Vous lisez :

"Kursk", un récit en apnée

"Kursk", un récit en apnée
Taille du texte Aa Aa

C'est l'histoire vraie de ce sous-marin nucléaire russe qui sombra en mer de Barents avec 118 hommes à bord. 18 ans après, le réalisateur danois Thomas Vinterberg raconte le drame du Koursk et l'angoisse de ces 23 survivants qui ne furent pas tués sur le coup par l'explosion des torpilles, mais qui attendirent en vain les secours.

" La tragédie du Koursk, je ne la connaissais que très superficiellement, raconte le réalisateur. Mais une chose est restée en moi des impressions que j'avais eues en écoutant les nouvelles, et c'étaient les coups, les coups sur la coque du Koursk, cet appel à l'aide. "

Thomas Vinterberg dit ne pas avoir voulu potiliser son film, et le personnage de Vladimir Poutine en est absent. Le refus de l'aide occidentale fut pourtant bien une décision politique. Lorsque les plongeurs britanniques et norvégiens furent autorisés à intervenir, il était trop tard. Le Belge Matthias Schoenaerts incarne un lieutenant faisant partie des survivants.

" Il est le chef et le protecteur, il est le père, le chef spirituel et de cette équipe, et il est dans l'armée russe depuis de longues années ", dit-il sur son personnage.

"Kursk" sortira dans les salles françaises et européennes ce mercredi.