DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Slam d'Osaka : le Japon reçu 4/4

Vous lisez :

Grand Slam d'Osaka : le Japon reçu 4/4

Grand Slam d'Osaka : le Japon reçu 4/4
Taille du texte Aa Aa

Razzia japonaise lors de la première journée du Grand Slam d'Osaka. 4 catégories au programme vendredi, 4 médailles d'or pour les judokas nippons (ainsi que deux médailles d'argent et quatre de bronze !).

-52 kg : Uta Abe, évidemment

Toujours présente dans les grands rendez-vous, la championne du monde Uta Abe a encore pu faire apprécier sa technique favorite chez les moins de 52 kg, le fameux sode tsuri komi goshi.

D'abord en demi-finale, dans un remake de la finale des mondiaux de Bakou en septembre dernier, face à Ai Shishime. Puis en finale, toujours face à une compatriote, Natsumi Tsunoda.

A 18 ans seulement, Uta Abe en est déjà à trois titres en Grand Slam, après Tokyo 2017 et Paris 2018.

-60 kg : Ryuju Nagayama assume

Chez les hommes, belle démonstration de force de Ryuju Nagayama chez les moins de 60 kg. Le numéro 1 mondial, démontre qu'il est toujours aussi dynamique sur les tatamis. Il efface sa décevante médaille de bronze aux Mondiaux.

En finale, le Japonais avait un plan pour faire chuter Yago Abuladze et il s'y est tenu. Son attaque en ura nage ne laisse aucune chance au Russe. Quatrième médaille d'or en Grand Slam pour lui.

-48 kg : Funa Tonaki, sans trembler

La championne du monde des moins de 48 kg, Funa Tonaki, se couvre d'or ce vendredi à Osaka. Elle domine en finale Urantsetseg Munkhbat.

-66 kg : Joshiro Maruyama, l'exploit

L'incroyable moisson japonaise se poursuit en moins de 66 kg avec encore une finale entre judokas nippons. Surprise avec la victoire de Joshiro Maruyama sur le double champion du monde et numéro 1 mondial, Hifumi Abe.

Une victoire au golden score pour un premier titre en Grand Slam, une médaille d'or remise par son altesse la princesse impériale Tomohito de Mikasa.