DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bouquet final de judo au Grand Slam d'Osaka

Vous lisez :

Bouquet final de judo au Grand Slam d'Osaka

Bouquet final de judo au Grand Slam d'Osaka
Taille du texte Aa Aa

Pour cette dernière journée du Grand Slam d’Osaka, les stars du judo japonais sont allées à la rencontre du public et se sont prêtées au jeu des autographes, pour le plus grand plaisir des fans.

Sur les tatamis en revanche, la sensation était néerlandaise. Henk Grol, le multiple médaillé mondial et olympique en moins de 100 kilos a brillamment réussi son entrée chez les poids lourds, jusqu’à accéder à la finale.

Grol a fait face à l’un de ses rivaux historique, le champion olympique tchèque Lukáš Krpálek. Pour cette neuvième rencontre entre ces deux géants, Grol a remporté sa sixième victoire sur Krpálek alors qu’il avait perdu ses deux précédents combats face au tchèque en poids lourds. De quoi réjouir la petite délégation hollandaise, et Grol, qui confie : "C’est une sensation formidable que de remporter le Grand Slam chez les poids lourds, c’est très spécial. Gagner ici c’est si compliqué, normalement les Japonais raflent toutes les médailles d’or, ... c’est incroyable !"

Ruika Sato, magistrale

Chez les femmes, le choc du jour a opposé Ruika Sato à la championne du monde 2015 Mami Umeki. Un duel 100% nippon pour cette finale en moins de 78 kilos qui a tourné à l’avantage de Ruika Sato. Elle s’impose par ippon.

C’est son cinquième titre en Grand Slam et le troisième à domicile. Mais pas de quoi la rassasier, puisqu'elle a déjà les yeux tournés vers la prochaine étape : "J’ai très envie d’être aux World Masters en décembre, si c’est moi qui suis choisi pour représenter le pays. Et si j’y vais, je veux vraiment finir l’année sur une victoire", explique-t-elle.

Autre Japonais imparable, Shoichiro Mukai dont le judo explosif a emballé le public. En finale, il a réduit à néant les espoirs du néerlandais Noël van 't End pour s’adjuger une deuxième victoire en Grand Slam cette année. Shoichiro Mukai vise désormais la place de numéro 1 japonais.

A noter aussi la performance de la championne olympique cubaine Idalys Ortiz qui domine en plus de 78 kilos.

Wolf, une faim de loup

Chez les moins de 100 kilos, Aaron Wolf prend l’or. Face au canadien Shady Elnahas tout en confiance, le Japonais a su garder son calme pour s’imposer sur un ouchi-gari explosif. Une victoire à l’arrachée pour le champion du monde 2017.

Enfin, c’est le Portugais Jorge Fonseca qui est l’auteur de l’attaque du jour. Sur un sode, il a terrassé le brésilien Rafael Buzacarini avant de célébrer son geste avec un public japonais enthousiaste.

De quoi refermer cette édition du Grand slam d'Osaka en beauté.